Nicolas Simon acquiert une pièce de terre : Saint Sauveur de Flée 1699

Cet acte est aux Archives Départementales de la Mayenne, AD53-3E63 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 3 octobre 1699 avant midy, par devant nous Julien Hadbin notaire royal à Château-Gontier y résidant a esté présent en sa personne estbaly et soumis Mathurin Chevalier marchand demeurant au bourg de Ménil au nom et comme procureur et se faisant fort de Marie Deherée veuve de deffunt Marin Chalumeau demeurante audit bourg de Ménil, par laquelle il promet faire ratiffier ces présentes à peine etc néantmoings etc lequel en ladite qualité et en son propre et privé nom a ce jourd’huy vendu quitté ceddé délaissé et transporté, promet et s’oblige esdits noms avec tous et chacuns ses biens meubles immeubles présents et futurs garantir de tous troubles évictions interrogations et autres empeschements généralement quelconques, en faire cesser les causes et jouir paisiblement au temps avenir, à Nicolas Simon lesné marchand demeurant au lieu de la Vieillière paroisse de Saint Sauveur présent et acceptant estably et soumis, lequel a achepté et achepte pour luy ses hoirs et ayant cause scavoir la moityé par indivis d’une pièce de terre située proche le Tilleul en ladite paroisse de Saint Sauveur, ladite pièce contenant un journau ou environ, joignant d’un costé la terre despendante du lieu de la Chesnaie, d’autre costé et abutté d’un bout la maison et terre de la Hardouillerie, et d’autre bout la terre de René Hiret, comme ladite moityé de pièce se poursuit (f°2) et comporte, qu’elle appartient à ladite Marie Dezerée par acquest qu’elle en a fait de Michel Guillet et Renée Guestron par contrat attesté par Me René Mortau notaire audit Ménil le 5 mars 1685, sans en faire aucune réservation, et que l’autre moityé appartient audit Simon par acquest qu’il en a fait des héritiers de Jean Guillet ; à la charge dudit Simon de tenir et relever ladite moityé de pièce de terre du fief dont elle relève et d’en payer les charges cens rentes et devoirs seigneuriaux et féodaux anciens et accoustumés, quitte des arrérages du passé, transportant quittant et délaissant ledit vendeur audit acquéreur la propriété fonds et seigneurie de ladite moityé pour en jouir faire et disposer comme bon luy semblera à commencer du jour et feste de Toussaints prochain, luy céddant et transportant tous droits rescindans et rescizoirs ; ladite vendition cession et transport ainsi faire pour et moyennant la somme de 50 livres, quelle somme ledit Simon a présentement au veu de nous notaire et des tesmoings cy après payée et délivrée audit Chevalier qui l’a prise et receue en bonne monnoye dont il s’est contenté et en a quitté et quitte ledit Simon, ensemble de la somme de 72 sols qu’il luy a aussy présentement délivrée pour le pot de vin du présent contrat, laquelle somme demeure du consentement du vendeur de pareille nature que le sort principal du présent contrat, et a ledit Chevalier présentement (f°3) délivrée audit Simon la copie du contrat sus datté et dont il s’est aussy contenté ; ce que les partyes ont ansi voulu et accepté, dont à leur requeste et de leur consentement etc, fait et passé audit Château-Gontier au tabler de nous notaire en présence de maistre Estienne Leroy et Charles Bigot praticiens tesmoings à ce requis ; et a ledit Simon déclaré ne signer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *