Michel Chevalier sieur de la Poterie (Bouër, 72) emprunte 28 livres : Paris 1531

Pour René Connat, voici ce que j’ai rapidement déchiffré :

Cet acte est aux Archives Nationales MC/ET/III/6 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :


Honneste personne Me Michel Chevalier sieur de la Poterie demeurant à Paris confesse avoir vendu constitué assis assigné … et promis garantir à Mathurin Goupy compaignon cousturier demeurant à Paris à ce présent … pour lui ses hoirs etc cinquante ? sols tournois de rente annuelle et perpétuelle … lever recevoir et percevoir et que ledit vendeur sera tenu … par lui ses hoirs … et payer quite vers … par chacun an audit achapteur à ses hoirs à deux termes par an … c’est à savoir Pasques et Toussaintz premier terme de payement eschera au jour de Pasques prochaine … et … auxdits termes tant en … ladite terre et seigneurie de la Poterie ses appartenances et dépendances … de son propre, assise en la paroisse de Bouer au pays du Maine


cartes IGN 2018

comme généralement etc à fournir et faire valoir nonobstant … ceste vente et constitution faite moyennant et par le prix et somme de 28 livres tournois … ledit vendeur en confesse avoir eue receu dudit achapteur dont etc … par ledit achacteur quand bon lui semblera pareille somme de 28 livres tournois … et tous loyaulx cousts … obligent ; fait et passé l’an 1531 le 24 octobre

Une réponse sur “Michel Chevalier sieur de la Poterie (Bouër, 72) emprunte 28 livres : Paris 1531

  1. Pour faire suite à votre traduction concernant Michel Chevalier vendeur en 1531 de son fief de la Poterie à Bouer (Sarthe) à Mathurin Goupil.
    Ce dernier est connu à Paris (MC/ET/XIX/149 le 1er juin 1537) pour habiter dans la vieille rue du Temple, vis à vis de l’Hôtel Barbette, dans un logement à lui baillé par Robert Du Saulsay, maître maçon. Il est également connu au Portail européens des Archives pour avoir un dossier de familles aux Archives départementales d’Angers sous la cote AD 49 2 E 1290 concernant les titres de familles. Par l’intermédiaire de ces archives européennes ( leurs références : 2019-1204 EV/EM) , les AD d’Angers me font savoir que l’acte n’est pas reproductible vu son mauvais état. Il ‘agirait d’un fragment concernant un arrêt du Conseil d’Etat dont je ne trouve nulles traces à Paris.
    Mais je ne puis me déplacer et me permet de vous demander si vous connaitriez une personne de confiance intéressée sur le plan régional par ce Michel Chevalier. Je pense qu’il est né vers 1484 de Jacques Chevalier (1447-1474) et de Jeanne Le Picart et fut à la fois secrétaire du roi et et de sa mère et homme de confiance jusqu’en 1522 de l’Intendant Jacques de Beaune de Semblancays pendu en 1527 (La bourgeoise financière au début du XVIème siècle par Alfred Spont, année 1895).

    Avec l’expression de mes meilleurs sentiments.

    René Connat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *