Les BELIER meuniers du moulin à eau de la Rivière-d’Orvault : Loiré 1580

Je suis en train de retranscrire exhaustivement, selon ma méthode, sachant que de nombreuses personnes ne sont pas et ne seront pas en mesure de lire les textes anciens, le registre paroissial de Loiré, dont j’avais déjà sur mon site depuis longtemps les plus anciennes années de 1549 à 1575.

J’ai aussi sur mon site une magnifique page sur Loiré

Et vous avez sur Wikipedia une page plus moderne très documentée, qui donne même dans ses sources l’ouvrage de Mr de l’Esperonnière que j’avais courageusement numérisé, et le lien de Wikipedia est bien vers mon site.

Vous y apprenez que Loiré a compté 17 moulins entre le XVe siècle et le XIXe siècle. Cinq étaient des moulins à eau, six des moulins à vent, deux des moulins à huile à traction animale ; les autres n’ont pas été identifiés. Le seul encore existant est le moulin à eau de la Rivière-d’Orvaux, reconstruit en 1866 par René Hodé.

Donc, voici le meunier de la Rivière d’Orvault en 1580 :

Mathurin BELLIER x /1577 Renée DOMIN
1-Jacques BELLIER °Loiré 3 février 1577 « fils de Mathurin Belier et de sa femme meusnier à la Rivière d’Orvaulx parrains Jaques Gaultier et Jehan Babelle marraine Jaquette Manceau femme d’Estienne Grimault »
2-Antoine BELLIER °Loiré 7 avril 1578 « fils de Mathurin Belier et de Perrine Domyn sa femme meusnier à la Rivière d’Orvaulx parrains Anthoinne (blanc) fauconnier de monsieur d’Orvault et Jehan P… marraine Marguerite Baston – décédé « obiit » »
3-Jeanne BELLIER °Loiré 14 avril 1579 « fille de Mathurin Belier et de Renée Domyn sa femme parrain Jehan Vinczot marraines Marguarite Poillièvre et Renée Celier veufve de Guillaume Perrault »
4-Laurent BELIER °Loiré 25 janvier 1581 « fils de Mathurin Belier et de Renée Domyn sa femme parrains Guillaume Bourgeoys et Laurens Poictevyn marraine Anne Jacqueline chambrière dudit Belier »

Comme vous pouvez le constater, il a une chambrière. Mais rassurez-vous, ce terme est équivalent à servante, car autrefois la chambre était une pièce sans destinations spécifique, et toutes les pièces étaient donc des chambres, et le terme chambrière désignait donc celle qui faisait l’entretien des pièces, et sans doute aussi un peu de cuisine.
Donc, rien à voir avec une quelconque femme de chambre de nobles.

Ce BELIER meunier à Loiré vient d’ailleurs puisque j’ai fait exhaustivement les années précédentes sans y voir le patronyme. Mieux, ce métier de meunier est un métier où on ne vient pas sans origines dans le métier, sans que je sache si c’était une chasse gardée ou une compétence indispensable.
Et comme je vous disais hier je descends personnellement des BELIER meuniers au moulin d’Ovault à Nyoiseau, et ce sur un très grand nombre de générations.

Vous voyez que les moulins dont je vous parle ce jour ont un nom très proche, d’une part les miens étaient meuniers au moulin d’Orvault à Nyoiseau et ceux dont je viens vous livrer la famille étaient meuniers au moulin de la Rivière d’Orvault à Loiré.

J’avoue que lorsque j’ai tappé avant hier ce nom de moulin à Loiré avec un BELIER meunier, mes vieux neurones ont chauffé, car cela se ressemblait tellement, mais ce n’est que curieuse ressemblance, cependant je pense amusant de vous la livrer.

Bonne journée à vous tous
Odile

4 Replies to “Les BELIER meuniers du moulin à eau de la Rivière-d’Orvault : Loiré 1580

  1. Bonjour Odile,

    Merci pour cette nouvelle découverte sur les familles Bellier.

    En complément, voici quelques données récoltées sur le Mathurin Bellier époux de Barbe Coulon dont on suppose qu’il s’agit du fils de François Bellier et Françoise Genet.
    Mathurin Bellier s’est marié le 05/11/1678 à Nuillé sur Vicoin avec Barbe Coulon, il est alors veuf de Jeanne Gueslin. Il s’était marié avec cette dernière le 02/12/1673 à Nuillé sur Vicoin mais ils n’ont pas eu d’enfant et Jeanne Gueslin décède très rapidement après son mariage le 17/02/1674 à Nuillé sur Vicoin. Leur mariage n’est hélas pas filiatif.
    Le couple Bellier-Coulon a eu au moins 8 enfants :
    1/ Mathurin ° 09/12/1680 Nuillé sur Vicoin
    (p. Pierre Guiton, bourgeois de la Ste Trinité de Laval ; m. Françoise Bellier, paroissienne de Nyoiseau dans le diocèse d’Anjou)
    2/ Jean °18/04/1683 Nuillé sur Vicoin
    3/ François °19/07/1684 Nuillé sur Vicoin
    4/ Marie °25/10/1686 Nyoiseau, x René Grossin 14/07/1706 Molières (53)
    (p. François Bellier, meunier demeurant à Margerie paroisse de St Aubin du Pavoil ; m. Marie Gault femme de Julien Dugrez meunier du moulin de Nyoiseau)
    5/ Louis ° 16/02/1689 Châtelais, + 14/01/1703 St Aubin du Pavoil
    (p. Louis Hoüesnard ; m. Renée Poupard)
    6/ Antoinette °20/05/1690 Châtelais
    (p. Jacques Halnault, marchand ; m. Renée Troupeau)
    7/ François ° 23/03/1692 Châtelais, x Renée Bouteiller 27/01/1728 Noyant-la-Gravoyère
    (p. Antoine Morillon marchand meunier, paroissien de Châtelais ; m. Marguerite Bellier, paroissienne de St Aubin du Pavoil)
    8/ Jacques ° 26/04/1697 Châtelais ; + 17/02/1703 Châtelais.
    (p. Jean Simon ; m. Renée Halneau)

    Mathurin Bellier est décédé le 13/03/1697 à Châtelais à l’âge d’environ 40 ans. (S’il s’agit bien du fils de François Bellier et de Françoise Genet, il a en réalité 53 ans !).
    Barbe Coulon est décédée le 06/02/1709 à Châtelais à l’âge d’environ 55 ans.
    Ce qui est tout à fait étonnant, c’est que dans les actes de la paroisse de Nuillé sur Vicoin, il est dit être marchand de drap. En revanche dans la région de Châtelais, il est dit être maréchal. J’ai déjà rencontré des ancêtres ayant plusieurs professions mais jamais dans des secteurs qui semblent si différents.

    Bonne journée.
    Marie-Laure

    PS : J’ai voulu reprendre les actes du département de la Mayenne pour m’assurer qu’il n’y avait pas d’erreurs et pour retrouver les parrains et marraines, mais le site de la Mayenne est pour l’instant d’une utilisation très lente et j’ai renoncé !

    1. Bonjour Marie-Laure
      Désolée d’apprendre que le site de la Mayenne soit en panne.
      Bon courage, mais je ne peux vous aider tant j’ai de choses en cours.
      Vous faîtes bien de tout relire, et revenez vers moi quand vous y serez parvenue et même prenez des copies d’écran des actes pour me les envoyer et je pourrai alors vérifier avec vous.
      Odile

      1. Bonjour Marie-Laure
        j’étais dans la lune ce matin car je vous ai confondue avec l’Anglaise, je m’en excuse
        je regarde dès ce soir la lecture des actes dont je vous remercie
        je voudrais terminer mes réflexions sur Loiré cette semaine, et je vous propose de tenter de comprendre cette énigme BELIER ensuite
        bien à vous
        Odile

    2. Mathurin BELIER °Nuillé-sur-Vicoin (53) 9 décembre 1680 « fils de Mathurin Belier et de Barbe Coulon a été parrain Pierre Guiton (s) bourgeois de la Ste Trinité de Laval marraine Françoise Belier (ns) de la paroisse de Niouseau dans le diocèse d’Anjou [tante, soeur aînée bien plus âgée que Mathurin puisque elle °Nyoiseau 28 décembre 1622 †Nyoiseau 17 décembre 1684 qui avait épousé en 1642 Julien Dugrais dont je descends – sa présence est ici car au premier né on met les grands parents ou à défaut des oncles et tantes] »
      C’est formidable Marie-Laure.
      Dès le premier baptême on a un lien intéressant, vers ma Françoise Belier, qui était une soeur très aînée de Mathurin. Et je mets entre crochets pourquoi la présence de cette honorable aînée : c’est à dire la préséance des grands parents ou à défaut oncles et tantes, pour le premier né.
      Et j’ajoute que je descends de cette aînée.
      Et vous ?
      Bon courage pour le travail… et toutes vos activités
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *