Marc de La Faucille seigneur de Saint Aubin paye en numéraire les 3 poêlées de vin qu’il doit chaque année au prieuré de la Jaillette : Louvaines 1673

Cet acte sous seing privé est un accord avec le fermier du prieuré, alors Louis Roullin, pour payer en numéraire les 3 busses de vin qu’il doit chaque année au prieuré.
La poêlée est bien entendu le contenu d’une poêle. Mais le Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500) indique bien que la poêle est alors équivalent au terme chaudron. Il faut donc se méfier du sens du mot poêle, qui est plus que plat de nos jours. La mienne n’a que quelques mm de bord.
Cette rente en nature tient très probablement au fait que Marc de La Faucille possède une terre qui relève du prieuré de la Jaillette, certainement depuis longtemps, car il est plus que rare de rencontrer les rentes en nature exprimées en vin, tout au moins au nord de la Loire. J’ignore au sud de la Loire, n’y ayant pas personnellement fait de recherches.

J’ai déjà sur mon blog plusieurs actes concernant la famille de la Faucille, dont probablement intéressant pour le prieuré de la Jaillette
Renée de La Faucille a beaucoup de mal à faire la foi et hommage au seigneur de Louvaines, 1607

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales de la Sarthe, H486 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 10 janvier 1673, bail et traité sous seing privé, tous signez en double soubz nos seigns Marc de la Faucille seigneur de Saint Aubin demeurant aux Landes d’une part, et Louis Roullin fermier du prieuré de la Jaillette d’autre part, confessent avoir aujourd’huy fait le marché et convention qui ensuict, c’est à scavoir que moy Roullin ay baillé audit seigneur de saint Aucbin à tiltre de rente par an, pendant le temps de 9 années qui ont commencé dès le jour et feste de Noël que l’on disoict 1671 et à finir à pareil jour, scavoir est 3 poillées de vin revenant à 3 busses deues chacun an par ledit seigneur de Saint Aubin audit prieuré de la Jaillette, à la charge de moy de La Faucille dict Sainct Aubin d’en payer chacun an au cours des vendanges la somme de 24 livres tournois de rente dont le premier terme est escheu dès les vandanges dernières et à continuer, et accordé entre nous qu’en cas que ledit seigneur de Sainct Aubin payast davantage de vin le présent escript demeurera nul de part et d’autre. Fait soubz nos seings le 10 janvier 1673 sans préjudice par moy Roullin à l’année eschue aux cours des vandanges dernières et de l’année courante

2 réponses sur “Marc de La Faucille seigneur de Saint Aubin paye en numéraire les 3 poêlées de vin qu’il doit chaque année au prieuré de la Jaillette : Louvaines 1673

  1. Bonjour Odile,

    Marc de la Faucille est le gendre de Renée de la Faucille.

    Pierre l’aîné et Marc le Puiné, frères, ont épousé les 2 sœurs Anne et Suzanne Morel filles de Renée de La Faucille.
    Pierre l’ainé est dcd sans postérité.
    La terre de Beauchesne est à Aviré et appartenait à la famille Le Maczon (Jeanne Le Maczon seule héritière de ces parents)
    Jeanne Le Maczon est la grand mère de Pierre, Marc et Renée de La Faucille.

    Bon we
    Stéphane

    1. Bonjour Stéphane
      Je suis en train de tapper l’immense document de 1700 qui est le décret d’adjudication de tous les biens de LA FAUCILLE et vous l’aurez en principe ces jours-ci.
      Pour avoir des armoiries sur une litre dans la chapelle du prieuré de la Jaillette, les de La FAUCILLE avaient un droit honorifique plus qu’ancien, et il faut remonter bien plus loin, aux alliance BARATON et autres, même plus haut que les généalogies ne le peuvent.
      J’ai encore beaucoup de choses sur ce sujet et vous allez les voir bientôt.
      Je suis en famille (vacances scolaires du sud qui viennent ici) cette semaine, mais cela devrait un peu avancer tout de même.
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *