Jean Dugrais et Jeanne Gerard acquièrent une tierce partie de closerie, Bouillé Menard 1621

de René Hantry, parti à Montguillon, et qui a quelques dettes.
Jean Dugrais y est bien dit meunier et c’est magnifique près de 4 siècles plus tard de le voir capable de placer autant d’économies, à savoir 400 livres, alors qu’il a plusieurs enfants à élever et même bien élever comme j’ai pu le constater dans mon étude de la famille DUGRAIS

Certes, il ne sait pas signer, et ce point est encore précisé ici, mais il sait compter et épargner, et élever ses enfants en visant plus haut que lui.

Nous avions cess jours-ci une discussion sur les BELIER et DUGRAIS et cet acte me permet de me replonger dans cette famille dont je descends, et je suis pas la seule car nous sommes de très nombreux descendants, mais j’ai, comme toujours ma manière proper de faire les recherches, que ce soit dans les registres paroissiaux ou dans les archives notariales.

Ici, si un acte sur Jean Dugrais et Jeanne Gerard nous est parvenu c’est que la vente faite suite à une sentence rendue contre Hantry, et les transactions après sentence se passaient toujours à Angers quans les sentences étaient rendues à Angers, siège de la sénéchaussée d’Anjou.

collection particulière, reproduction interdite
collection particulière, reproduction interdite

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le mardi 9 mars 1621 avant midy par devant nous Jullien Deille notaire royal à Angers fut pésent estably et deuement soubsmis René Hantry marchand demeurant en la paroisse de Montguillon tant en son nom que soy faisant fort de Jacquine Payen sa femme à laquelle il promet et s’oblige faire ratiffier ces présentes et obliger seule et avec luy en fournir et bailler à l’acheteur cy après nommé lettres de ratiffication et obligation vallables dedans la feste de Pasques prochainement venant à ses cousts et despens ces présentes demeurant etc lequel esdits noms et en chacun d’eulx seul et pour le tout sans division de personnes ne de biens leurs hoirs etc confesse avoir ce jourd’huy vendu quité et transporté et par ces présentes vend quite cèdde et transporte dès maintenant et à présent à tousjoursmais perpétuelement par héritage et promet garantir de tous truobles descharge d’hypothèque evictions et empeschements quelconques à Jehan Dugres marchand meulnier demeurant en la paroisse de Bouillé Amenard ce stipulant et acceptant et lequel à achapté pour luy et pour Jehanne Gerard sa femme absente leurs hoirs

scavoir est la tierce partie par indivis du lieu et closerie de Laubrière dite paroisse de Bouillé ainsi qu’elle appartien audit vendeur et y est fondé de son chef comme héritier pur et simple de deffuncte Jehanne Fauveau sa mère non comprins toutefois ce que pouvoit y avoir droit deffunt Estienne Hantry son père la succession duquel il a répudiée à cause des acquests faits par ledit deffunt et à l’égard de ladite tierce partie sans plus en faire auchune réservation ne préjudicir par l’achateur à ses droits pour le retrait ès deux autres parties à luy vendues comme exception dudit droit suivant ses contrats et sentence sur icelelle intervenue au siège présidial de ceste ville tant contre ledit vendeur que ses père et mère et ayeulx dudit vendeur contre sesdits père et mère jugé par la mesme sentence et à s’en pourvoir respectivement ainsi qu’ils verront
ou fief et seigneurie de Bouillé aulx cens rentes charges et debvoirs seigneuriaulx et féodaulx anciens et accoustumés que les parties adverties de l’ordonnance royale n’ont autrement peu exprimer que l’acquéreur néanlmoins payera et acquitera à l’advenir quite du passé
transporté etc et est faite ladite vendition cession et transport pour le prix et somme de 400 livres sur laquelle demeure déduite à l’acquéreur la somme de 103 livres à luy deue par ledit vendeur esdits noms
savoir 35 livres 6 sols par luy payées en son acquit à Jehan Guilmault par sa quitance du 23 novembre 1619, 55 livres qu’il luy debvoir par argent presté par cédule et comme ayant convenu estre déduits avec lesdits 35 livres 6 sols sur l’avance de la ferme de ladite portion dudit lieu mentionné au bail passé par Popin notaire le 25 février dernier dont toutefois l’acquéreur n’a jouy

    j’ai compris que Hantry avait quitté Bouillé Ménard pour Montguillon sans doute après le 23 juin 1589, date à laquelle mon relevé du dernier registre de Bouillé donne le baptême de Perrine Hautery/Hantery : « Le vingt troysiesme jour dudict juign l’an susdict fut baptisée Perrine fille d’Estienne Hautery et de Jehanne Fauveau sa femme parrain Renée Chollier marraines Perrine Gandon femme de Françoys Hodées Sr de la Piochère et Michèle Douesneau femme de Léon Lemesle moulnier par moy soubzsigné Hallenault » v°61-144
    Suite à ce départ, lui ou ses parents, ont affermé le lieu de Laubinière, et même affermé à Jean Dugrais par le dernier bail du 25 février 1621, mais que vue la sentence rendue contre luy Hantry doit vendre une part de Laubinière à son fermier, auquel il doit aussi déjà de l’argent.
    Je note également au passage que Léon Lemesle était meunier à Bouillé en 1589, donc il y a avait 2 meuniers

et le surplus jusques à ladite somme de 103 aussi par argent et bled outre la déduction des 15 livres que ledit acquéreur debvoir rembourses de sa part des réparations par ledit vendeur fait faire sur le total dudit lieu dont par le moyen de la vendition présentement faite l’acquéreur demeure quite
et sur le surplus de ladite somme de 400 livres l’acquéreur aussi soubzmis s’est obligé et a promis payer en l’acquit dudit vendeur et de sadite femme savoir à Jacques Vierron et Françoise Malherbe sa femme la somme de 200 livres pour l’admortissement de 12 livres 10 sols de rente hypothécaire constituée par contrat passé par Hyret notaire de la cour de Craon le 4 novembre 1619, et en faire le rachapt dans ung an cependant en payer et continuer la rente sans préjudice audit vendeur de ses droits contre ledit Vierron et sa femme, et à s’en pourvoir ainsi qu’il verra à faire, demeurant ledit acquéreur subrogé aux droits et hypothèques desdits Guilmault et Vierron à l’effet du garantage desdites choses vendues
et le reste montant la somme de 97 livres ledit acquéreur l’a payée contant audit vendeur esdits noms qui l’a receue en notre présence en pièces de 16 sols et autre monnaye ayant cours suivant l’édit dont il l’en quite
et au moyen de ce demeure ledit bail afferme nul sauf en cas de retrait audit cas il tiendra pour les années qui en pourroyent leur rester en payant à raison de 20 livres par an
car ainsi les parties l’ont convenu et auquel vendeur l’acquéreur a présentement rendu les codicilles qu’il avoir de luy comme nulles et compensés en ces présentes
à laquelle vendition cession transport promesse de garantage obligation et ce que dit tenir etc obligent respectivement mesme ledit vendeur esdits noms et en chacun d’iceulx seul et pour le tout sans division biens et choses de l’acquéreur à prendre vendre etc renonçant par especial ledit vendeur au bénéfice de division etc
fait audit Angers à notre tabler en présence de Louys Vyot Jacques Baudry et Pierre Desmazières demeurant Angers tesmoins
ledit acquéreur a dit ne savoir signer
et en vin de marché aussi payé contant par l’acquéreur audit vendeur la somme de 10 livres dont il se contente
et pour l’effet des présentes ledit vendeur esditsnoms a prorogé et accepté cour et juridiction en la sénéchaussée et siège présidial de ceste ville pour y estre jugé comme par les juges naturels et a renoncé à toutes exceptions et faits déclinatoires

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

17 réponses sur “Jean Dugrais et Jeanne Gerard acquièrent une tierce partie de closerie, Bouillé Menard 1621

  1. Suite au commentaire de Christine Brillet,
    http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=17972#comment-120755
    j’ai donc pu relier Françoise Bellier épouse Gaschot, et même la première messe de son frère Mathurin en prime, car c’est à cette occasion qu’il chante sa première messe :
    « Le 20 dudit mois et an (juin 1624) Me Mathurin Bellier chanta sa première messe en ceste église et fut les espousailles de sa soeur Françoyse Bellier avec Jean Gaschot – vue 33 registre de St Aubin du Pavoil »

    Voici les liens vers mes travaux sur ces familles, dont je descends et pour lesquelles j’ai fait tant de travaux.

    http://www.odile-halbert.com/Famille/DUGRAIS.pdf
    http://www.odile-halbert.com/Famille/BELIER.pdf

  2. Bonjour

    Je reviens vers vous pour infirmer ce que je disais, Françoise Dugres épouse de Mathurin Hiret n’est pas la fille de Julien Dugres et de Françoise Bellier, j’ai toujours eut un doute sur cette filiation car Mathurin Hiret signe et je n’ai pas retrouver sa signature sur les différents acte de mariage de la famille Dugres. Quand j’ai trouvé une autre françoise Dugrais, cela à confirmer mon doute.
    La famille sera donc complétée par Françoise Dugres épouse de Louis Deschères de St Aubin du Pavoil.
    la 1ère née de ce couple est Anne Deschère à SAP le 19/04/1671 quand on regarde les parrains et marraines des enfants Deschères cela devient une évidence (pour moi).
    Françoise est dcd à Sap le 03/05/1687.
    Je ne serais pas surpris si Louis déchères se trouvait être Meunier.
    Etienne Hayer est neveu de Julien Dugrais par son mariage avec Catherine Morice fille de michel Morice et de Catherie Dugrais.
    Pour ma part, j’ai au moins supprimé une piste de recherche

    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Merci.
    Je n’avais pas suivi votre rattachement du couple de Françoise Dugres et Mathurin Hiret, comme vous pouvez le voir en ligne sur le fichier que j’avais mis à jour la semaine dernière.
    http://www.odile-halbert.com/Famille/DUGRAIS.pdf

  3. Bonjour,

    Voici les trois derniers baptèmes des enfants du couple Jean DUGRAIS – Jeanne GERARD qui nous manquaient à BOUILLE-MENARD :

    Renée : 7 mars 1618 (p. 75)
    p : René BEAUXAMIS, signe ; m : Mathurine LE MOTTHEUX, femme de Pierre BELLESEUR.

    Catherine : 11 novembre 1620 (p. 81)
    p : René HOUESNART ; m : Catherine ROUSSEAU

    Pierre : 15 mai 1623 (p. 90)
    p : Pierre POPIN, sergent royal ; m : HF Marguerite GODEST, femme de Jean CHEVALIER.
    Ce qui nous confirme que le futur marchand tanneur est bien le frère de Julien DUGRAIS.

    Je n’ai pas retrouvé le mariage de Jean DUGRAIS et Jeanne GERARD à BOUILLE-MENARD

    Note des A.D. : le registre a été retrouvé en 2009 en mairie.

    Cordialement,

    Christine

      Note d’Odile :

    Merci.
    Je suis en train de les visionner et mettre à jour mon document DUGRAIS.
    Je lis autrement que vous le jour du baptême de Pierre, qui est baptisé le 8 mai et non le quinze
    vous pouvez voir plus bas dans l’acte le H de honneste femme, et c’est exactement la même lettre. Donc je lis « HUICTE jour de mai »

    Et pour marraine de Pierre je dirais « Marguerite Hodéee »

  4. Bonjour

    Petite info;
    Anne Dugrais épouse de Pierre Bellier est dcd le 18/09/1686 à Montreuil sur Maine

    Jeanne Dugrais Vve de Pierre Bodère Bail à François Hunault (sans doute futur neveu par son mariage avec Anne Dugrais) Marchand Tissier, des biens sur Grugé hérité des père et mère de Jeanne Dugrais
    La famille Dugrais a sans doute bien des liens avec Grugé et sans doute la famille Dugrais de Grugé

    Cordialement
    Stéphane

      Réponse d’Odile :

    Merci.

    Ce bien à Grugé vient conforter l’hypothèse que j’indique sur mon étude d’un lien avec Grugé, mais pour lequel je n’avais que des hypothèses.

  5. Bonsoir,

    Complément à la famille DUGRAIS

    p. 28 : Catherine – Etienne DUBOIS
    X 09.10.1673 à BAZOUGES

    Elle est la fille de Pierre DUGRAIS et d’Elisabeth FAYAU.

    Je pense qu’Elisabeth a dû retourner à CHATEAU-GONTIER après son veuvage en 1662, car elle y marie deux de ses filles.

    Cordialement,

    Christine

      Note d’Odile :

    Merci. Je vais aller vois tout cela ce WE

  6. Sur la sépulture d’Anne Dugrais à Montreuil sur maine, il est écrit (enfin sauf erreur de lecture des patronymes)
    « le 18 septembre 1686 a esté ensépulturé en petit cimetière de céans par nous curé soussigné Anne Dugrais veufve Pierre Bellier, âgé de 78 ans ou environ décédée du jour d’hier sur le minuit ce fait en présence de h. h. François Bellier son fils et Me Laurens Guion notaire son petit-fils demeurant à La Chapelle-sur-Oudon et h. femme Jeanne Meuctou femme de Me Pierre Bellier demeurant au Lion d’Angers brue de ladite Dugrais, et Me Pierre Bodere notaire de cette cour son nepveu »

    Connaissez-vous ce petit fils et cette brue ?

    Merci
    Odile

  7. Le registre de Grugé à 20 pages mal indexées et le logiciel me refuse toute correction, aussi je viens d’écrire ce qui suit aux Archives, avec ma verve habituelle :

    Bonjour
    Je, soussignée ODILE HALBERT
    certifie que le registre paroissial de Grugé qui commence avec les B de 1622 comporte vue 12 l’an 1615 et à suivre jusqu’à vue 17 qui est l’an 1620
    que le logiciel me refuse de corriger prétendant que mon chiffre doit être supérieur à 1622
    que l’an indexé 1629 est en vérité l’an 1619, ce que je n’ai pu corriger toujours à cause du logiciel qui veut supérieur à 1622
    Bref, l’indexation est du GRAND N’IMPORTE QUOI pour les 20 premières vues et je n’ai pas pu intervenir.
    Bien à vous
    Odile Halbert

  8. Je viens de mettre en ligne la dernière version de mon fichier DUGRAIS avec un regrouprement des familles de Grugé dont on ne peut établir le lien exact, et ceux qui connaissent mes méthodes de travail, savent que je mets CE TYPE DE FAMILLE DANS un purgatoire PROBABLEMENT LIES

    Mais j’attire votre attention sur les signatures des 2 Pierre Dugres cotnemporains à Grugé, car ce sont vraiement 2 signatures totalement différentes, donc il existait bien 2 Pierre Dugres contemporains
    Odile

  9. Bonsoir,

    Quelques compléments :

    Marie DUGRAIS – Etienne CHASSEBOEUF x 20.10.1693 à AVIRE
    Elle est veuve de Louis MAUXION, meunier, + le 22.03.1693 à AVIRE.
    Elle est donc la fille de Julien et Françoise BELLIER

    Cordialement

    Christine

  10. Merci
    Et de mon côté je vous ai ajouté quelques actes sur Grugé, dont le décès de Jean Bodinier, qui est ensépulturé dans l’église, alors que son épouse avait été mise au cimetière, et il est dit NOTAIRE ROYAL
    A partir du moment où une famille compte notaire royal (Jean Bodinier) et sergent royal (Pierre Dugrès), il serait (j’ai bien dit que c’est une hypothèse à envisager pas une certitude) que ceux d’Angers, qui sont avocats à la même époque puissent être issus d’une même famille. Ceci reste à trouver.
    Odile

  11. Bonjour

    toujours à la recherche de Françoise Dugres épouse Hiret, Jacques Poirier et Anne Louison sont des proches du couple Hiret, Jacques Poirier est le fils de François Poirier et de Charlotte Pelerin, François Poirier a commencé a avoir des enfants en 1645, il est possible qu’il soit le fils de Jacques Poirier et de Françoise Dugres né à Chatelais le 07/11/1619
    Jacques Poirier et Françoise Dugres sont arrivés sur Grugé vers 1630
    Possibilité que Françoise Dugres soit la fille de François Dugres Notaire et de Guyonne de la Cuche, elle épouse donc une personne de son milieu Mathurin Hiret Notaire
    François Dugres vit sur Grugé vers 1640 ou il est parrain de Anne Gaudebert(18/03/1640) fille de Pierre Gaudebert (sans doute veuf de Renée Dugres vers 1636) et de Renée de la Cuche (sans doute soeur de Guyonne)

    Si on regarde les parrain et marraine des couples suivant:
    Pierre Gaudebert et Renée Dugres
    _on retrouve Françoise Dugres
    Pierre Gaudebert et Renée de la Cuche
    _on retrouve François Dugres Anne Dugres François Poirier et Guyonne de la Cuche
    Jacques Poirier et Françoise Dugres
    _on retrouve Marguerite Dugres Amaury Dugres dit Oncle Anne Dugres et René Dugres
    Jean Robin et Marie Dugres
    _Pierre Gaudubert Anne Dugres
    Jean Bodinier et Anne Dugres
    _François Dugres Perrine Dugres Françoise Dugres Catherine Resnol femme d’Amaury Dugres
    Isaac Bodinier et Perrine Dugres
    _Pierre Dugres Renée Dugres Jean Robin Anne Dugres René Dugres Marie Dugres

    Pas + d’info sur Laurent Guion
    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    les de La Cuche sont de Cossé le Vivien

    http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=13943
    sur mon blog et sur ce lien vous allez trouver 3 actes des de la Cuche, famille liée aux Cohon et aux Desalleux, le tout à Cossé le Vivien

  12. Bonjour

    merci pour ces infos, avant d’aller plus loin, je dois valider que Françoise Dugres est la fille de François Dugrais et de Guyone de la Cuche
    Pour cela il faut que je retrouve les naissances des enfants du couple Hiret/Dugrais(actuellement je n’ai que Françoise et Jean) ainsi que ceux de Anne Dugrais et de Jean Malnoé
    (voir si parrainage croisé)
    Vous indiquer une date et un lieu de mariage pour Jean Hiret le 05/02/1701 à Grugé dans votre dossier sur les Dugrais, dans les registres en ligne je ne retrouve ni le mariage ni les naissances qui en découlent

    Merci encore, car si je valide la filiation de Françoise Dugres vos infos me seront précieuses

    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    j’ai fait en vain les mariages de Cossé le Vivien, car ils ont une importante lacune après 1632 et j’ai bien le sentiment que le mariage Dugrais x Delacuche serait dans cette lacune.
    J’ai bien noté ce qui vous manque et vais continuer, si ce n’est que par ce beau temps je jardine (dans mes 26 m2, mais c’est du jardinage tout de même, la vue en plus, splendide, et le faucon crécerelle au dessus de moi !)

  13. pour votre quetion concernant Jean Hiret, il s’agit de :
    Hôpital-Saint-Gilles (L’)
    qui est à ce nom dans les registres en ligne, je vais libeller plus clairement mon document en tenant compte de ce classement des Archives en ligne
    Odile

  14. à force de ténacité, j’ai retrouvé l’acte de mariage non filiatif de Mathurin Hiret et de Françoise Dugres
    Apres avoir fait une grande partie des communes entre Bouillé Ménard et Cossé le Vivien, tout ça, pour revenir sur Renazé ou c’est marié Anne Dugres en 1661
    Sur les registres de renazé, 1 concerne Le Bourg aux Nonains, ou j’ai retrouvé le Mariage de Mathurin Hiret et de Françoise Dugres le 25/02/1666 ainsi que les dc de ces parents le 17/03/1647 et le 28/09/1662
    la naissance de Mathurin Hiret fils le 08/02/1672
    le remariage de Guyonne delacuche avec Jean Paris le 15/02/1649
    les naissances de Renée 1636 Françoise 1638 Anne 1640 et François Dugres 1645

    la proximité géographique et le même milieu sociale, font que je valide le fait que Françoise Dugres est la fille de François Dugres et de Guyonne De la cuche

    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    cela me semble plausible.
    Vous pouvez voir les de la cuche tant sur mon relevé de Cossé le Vivien (voir ce nom sur mon site et non mon blog) et sur la famille COHON car une de la cuche épouse un Cohon et inversement
    enfin, j’ai une demande, avez vous à défaut de filiations, des signatures et des parrains et marraines qui parlent (enfin qui laissent penser à un lien)
    Odile

  15. Bonjour

    vous avez reçu les preuves de la filiation de Françoise Dugres fille de François Dugres et de Renée de la Cuche
    le couple Dugres/de la Cuche est arrivé sur le Bourg aux Nonains vers 1636(année de naissance de Renée).
    Avant cette date ni lui ni elle ont été parrain et marraine sur cette commune.
    Apres cette date, en tant que notable, ils sont parrain et marraine régulièrement, ils signent tout les 2

    Par hypothèse de travail: j’ai mis François Dugres comme frère de Françoise et Amaury Dugres
    Catherine Fléchard est la marraine de Marguerite en 1644 à Grugé
    Françoise Dugres est marraine de Françoise Dugres en 1638 au Bourg aux Nonains, celle ci est dite de Grugé(Françoise Dugres épouse Poirier est arrivé sur Grugé vers 1630)
    toujours

    Merci beaucoup pour les données sur la famille de la cuche

    Cordialement
    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.