Aveu de Guillaume de Seillons à la Roche-Normand, 1449

Voici pour un ami, un extrait du chartrier de la Roche-Normand, concernant un membre de la famille de ses ascendants, qui sont bloqués à Beatrix de Seillons comme suit :

Béatrix de Seillons &
Jean, écuyer Sgr du Bois Joulain
|
Perrine du Boisjoulain, Dme de la Mercerie +/1533 &1507
Georges du Buat, écuyer Sgr de Brassé, la Subrardière +/1523
|
Guillaume du Buat, écuyer Sgr de Brassé, Subrardière +ca 1563 &1533
Jeanne Mauviel
|
René du Buat, écuyer Sgr de la Subrardière+ca 1584 &1559
Anne de la Roussardière, Dme de Mingé, la Théardière +ca 1573

J’ai écrit ci-dessus un membre pour désigner Guillaume de Seillons seigneur du fief en 1449, car en remontant les aveux on ne peut jamais savoir si les successions ont été de père à fils aîné, ou de frère à frère ou d’oncle à neveu etc… Donc la seule certitude c’est que c’est bien un membre de la famille de Seillons, et un membre qui fut l’héritier pincipal de la branche à cette date précise car il détient le fief.

Seillons : à Noëllet — « ancien fief et Sgrie avec manoir noble qui donnait son nom à une famille de chevalerie. Guillaume de Seillons fut condamné à mort en 1561 pour crime d’inceste et de rapt de Marguerite de la Vairie. Mais il ne fut pas exécuté, il était huguenot, ses biens furent confisqués en 1592 par ordre du Mal de Boisdauphin ». La seigneurie de Seillons ne fut pas confisquée car, entre-temps, Claude de Seillons épouse de Jacques de Champchevrier l’a reçue en dot et la vend le 16.1.1574 à Nicolas Alasneau Sr de la Bissachère dt à Pouancé pour 4 000 L tz qu’il paye contant le 11.2.1574 à Angers (AD49-5E5/172) – . « Nicolas Alasneau Sr de la Motte de Seillons présente à la chapelle Sgriale de St Jean de Seillons, fondée au château le 2.10.1494 par Abel de Seillons et desservie au 16e par la paroisse. Puis en sont sieurs Louis Alasneau en 1599, Olivier Coquereau écuyer mari d’Angélique d’Achon en 1622, François Eveillard lieutenant de la Prévôté d’Angers en 1624, André Eveillard mary d’Anne Ayrault en 1635, Claude Coquereau mari de Jacquine Toublanc en 1642, François-Charles Coquereau du Boisbernier en 1731, puis sa descendance jusqu’à la Révolution. » (C. Port, Dict. du Maine-et-Loire, 1876 )

Noëllet, château de la Jaille - collection particulière
Noëllet, château de la Jaille - collection particulière

Désolée de n’avoir aucune vue de Seillons, alors j’ai mis ce que possède sur Noëllet.

    Voir ma page sur Noëllet

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales de la Mayenne, série 206J47 chartrier de Craon, seigneurie de la Roche-Normand – copie effectuée en 1742 de copie effectuée en 1611 sur l’original – Voici la retranscription exacte :
Le 1er juillet 1449 aveu à la Roche Normand (parchemin, qui a été résumé au 17e siècle, et le chartrier contient les 2 versions), dont voici le résumé :

Aveu rendu par Guillaume de Seillons à Charles de Montecler à cause de sa terre des Seillons mouvante de la Roche Normand à foy hommage simple

  • Domaine
  • • la maison des Seillons jardins douves rivière vergers bois et autre contenant 4 journaux
    • les bois anciens et en garennes contenant ensemble 25 journaux
    • le moulin à eau de Seillons les portes et refoul d’iceluy comme le fil de l’eau l’enlève
    • les prés des Rivières et le cloze au Doacre et 12 hommées et les autres prés et domaine appelés l’un le pré de la Refoulée de 6 hommées et l’autre le pré Briand de 6 hommées
    • le pré Foucharde 9 hommées
    • les terres labourables dudit lieu domaine et métairie des Seillons tant en ce Champagne devant luys qu’au grand buisson et au Mortier contenant tant en terres que pastures 39 journaux
    • 20 hommées de vignes au close de Nyfle et un peu de terre labourable

  • suit le fief
  • • foy hommage simple pour le lieu du Bois Aubin tenu au cens de 1 sol à Noël et au service de 4 deniers
    • Jean Pelault
    • Jean Tardif
    • les héritiers
    • droit de justice foncière
    • droit de contraindre les vassaux à moudre à son moulin
    • droit de maille

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen d’éthique des blogueurs, disponible sur le site du Parlement européen.

    11 Replies to “Aveu de Guillaume de Seillons à la Roche-Normand, 1449

    1. E.3948.(carton.)- 6 pièces,parchemin; 13 pièces,papier.
      1500- XVIIIe siècle.-Seillons(de)
      Arrêt du parlement de Paris portant sentence de mort contre Guillaume de Seillons pour crime de rapt,inceste et faux.

    2. E.3948,(carton.)- 6 pièces,parchemin; 13 pièces,papier.
      1500- XVIIIe siècle.- Seillons(de)
      Arrêt du Parlement de Paris,portant sentence de mort contre Guillaume de Seillons pour crime de rapt, inceste et faux.

    3. béatrix(béatrice) de seillons est très probablement la fille de yvon(yves) de seillons et n.de la porte.Au mariage de perrine de boisjoulain(du bois-joullain) et de georges du buat, parmi les témoins:françois de seillons,seigneur de la rivière,époux de jehanne du buat,cousin de aymar(emar) de seillons,sgr de souvigné.Aymar,fils d’abel de seillons,petit-fils d’yvon, était témoin,en 1533, au mariage de guillaume du buat et jeanne mauviel. d’autre part,georges du buat et perrine de boisjoulain ont eu 5 enfants dont mon ancètre,françois du buat,sgr de cramaillé,auteur de la branche du teillay,marié avec jeanne de tessé. cordialement, alain fazi

      1. Bonjour
        J’ai une de mes nombreuses soeurs qui porte le prénom Béatrix, aussi je viens vous demander pourquoi vous écrivez ensuite entre parenthèses Béatrice. Serait-ce qu’autrefois vous avez remarqué les 2 orthographes dans les actes que vous avez dépouillé ,
        Cordialement
        Odile

        1. oui il y avait bien les deux orthographes mais ça arrivait assez souvent à l’époque.par exemple mon ancètre, gilonne de la Touche 1663-1726(fille de jacques de la Touche et barbe de Feillet) est prénommée tantot gilonne,tantot gilette,suivant les différents actes. La filiation de béatrice,béatrix de Seillons est issue de la notice BOISJOULAIN du dictionnaire généalogique des familles de l’Anjou,fasicule 10 (A.D.F.A)

          1. Bonjour et merci d’avoir cité vos sources.
            Malheureusement cette source travaille peu sur preuves et copie trop souvent les feudistes et autres généalogistes autrefois payés pour faire plaisir aux familles et non sur preuves (ou pire inventant des preuves).
            Mon site et mon blog n’acceptent que les filiations sur PREUVES, c’est à dire, après les BMS, les actes notariés, les chartriers, insinuations etc… et encore se méfier quand il s’agit de copies, comme dans les fonds de famille.
            Dans tous les cas, mon site exclue totalement les généalogistes et feudistes du passé car j’ai trop de cas qui étaient uniquement des généalogies inventées pour faire plaisir aux familles.
            Cordialement
            Odile

    4. Vous avez raison ,c’est pour ça que j’ai dis que béatrix de Seillons était « probablement » la fille de yves de Seillons, vue la proximité avec françois de Seillons et aymar de Seillons et les du Buat. Et c’est pourquoi j’ai fais ma généalogie qu’avec mes ascendants « DU BUAT », « DE FEILLET » et « DE LA TOUCHE » certains et que je n’ai pas indiqué ceux qui n’étaient pas surs,comme les parents de béatrix. cordialement

    5. A savoir pour ma généalogie certaine: jean du Buat et colette de Saint-Aignan,dont: jean du Buat marié avec jeanne de Lamboul,dont; jean du Buat marié avec jeanne de Charnacé,dont: gilles du Buat marié avec catherine pinçon de boutigné,dont: georges du Buat marié avec perrine de boisjoulain,dont: françois du Buat marié avec jeanne de Tessé,dont: françoise du Buat mariée avec françois de Feillet,dont: lancelot de Feillet marié avec anne du Pin,dont: barbe de Feillet mariée avec jacques de la Touche,dont: gilonne de la touche mariée avec jean le Goué,etc….

      1. Bonjour monsieur
        C’est vous qui le dîtes.
        Et les preuves ?
        Sur mon blog et mon site, je le répète, on ne manie que des preuves.
        Cordialement
        Odile

    6. j’ai tous les actes de baptèmes , mariages et sépultures des archives départementales de mayenne et de maine-et-loire depuis moi jusqu’à françois de Feillet et françoise du Buat.Cette dernière,dont le contrat de mariage du 18 mars 1570 (témoins:rené du Buat,marin du Buat,pierre du Buat,françois le Menant),fille de françois du Buat,seigneur de Cramaillé et de jeanne de Tessé,dame du teillay (contrat de mariage de françois du Buat et de jeanne de Tessé, ainsi que celui de françoise du Buat et françois de feillet,dans: »la maison du Buat,par Robert Charles). Je suis à votre disposition pour vous communiquer les dates si vous voulez vérifier les actes aux archives en ligne de mayenne. cordialement alain

      1. Rebonjour
        OK
        Je vous propose de nous faire profiter du contrat de mariage en le mettant sur mon blog. Il interressera certainement d’autres.
        Odile

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *