Etude des parrainages des enfants de Claude Simon : le sieur de Fontenelle

Hier, je vous disais que je souhaitais encore approfondir l’étude de mon ancêtre Claude Simon « rompu vif et mis sur la roue le 19 septembre 1609 à Angers », et je tente de revoir ici et là tout ce qui pourrait sans doute encore parler.
J’avais étudié les parrainages, mais je m’aperçois qu’on peut encore tenter d’approfondir, et je viens d’en découvrir 3 points, donc l’un ce jour, les 2 autres suivront, troublants. Voici ce jour donc un second point troublant.

Voici le baptême que je vous décortique ce jour.

« Chérancé, le 20e dudit mois an susdit (mai 1606) baptisée Helizabeth fille de Claude Symon et damoyselle Marguerite Pelault parrain le sieur de Fontenelle [Michel de Beauvois, voir ci-après] et marraine Marye Symon [soeur] » – Notez qui sont habitués à mes méthodes savent que je ne mélange jamais ce que j’ai ajouté avec ce que l’acte a dit, et en conséquence, et ce point est toujours expliqué dans la légende de mes études familiales, je mets mon commentaire perso entre crochets et couleur bleue foncée. Donc, nous sommes bien d’accord, le prêtre à noté « le sieur de Fontenelle » et c’est moi entre crochets qui tente de définir qui est ce sieur de Fontenelle.

Une chose est certaine cela n’est pas Guy Eder dit la Fontenelle, qui a bien croisé Claude Simon à la bataille de Craon, ce que je vous explique demain, avec textes à l’appui, car Guy Eder a précédé, si je puis m’exprimer ainsi, mon ancêtre Guy Eder, sur la roue, mais il est plus connu car la roue était en place de grève à Paris en septembre 1602, soit 4 ans avant le mien. Ceci dit les pratiques de ces 2 brigands étaient tout à fait semblables.  Dire qu’ils ont participé à la bataille de Craon sous le duc de Mercoeur, qui savait pertinnement quel type de brigands il recrutait, mais savait à temps se soumettre et échapper à la roue.

Il existe plusieurs lieux « Fontenelle » en Mayenne et aussi en Maine-et-Loire. Je connaissais la famille Cormier sieur de la Fontenelle, or, je pene qu’il faut oublier cette piste, même si j’ai longtemps pensé à eux. En effet, je viens (en août 2017) de faire le recoupement avec l’acte disparu cité par Audouys (cf preuves ci-dessous en 1600) :

• AD49-E3557 : « Le 1er juillet 1600, devant Jean Bauldry notaire à Angers, acquit de de la somme de 588 écus, reçue par Christophe Dolbeau écuyer sieur de la Garanne, curateur des enfants mineurs de feu Pierre Lebel écuyer Sr de la Jallière et de demoiselle Perrine du Chastellier sa femme, de demoiselle Marguerite Pellault femme séparée de biens de Claude Simonnyn, écuyer sieur de la Fosse, pour la ferme de deux années du lieu seigneurial du Chastellier situé paroisse de Charencé en Anjou suivant le bail judiciaire qui en a été fait audit Dolbeau devant le sénéchal de Craon, lequel il aurait cedé audit Simonnin et à sadite femme et à n.h. Michel de Beauvois sieur de Fontenelle »

Cet acte atteste que mon ancêtre Claude Simon et sa femme Marguerite Pelault, connaissaient Michel de Beauvois sieur de Fontenelle. On peut donc conclure que ce sieur de Fontenelle est Michel de Beauvois , et le dictionnaire de la Mayenne de l’abbé Angot donne ce lieu Fontenelle à Loigné :

• « Fontenelle : commune de Loigné – Fief avec haute justice, mouvant de Briolay et pour quelques parties de Château-Gontier – Seigneurs : Hamelin de Fontenelle, chevalier, cité dans les titres du prieur d’Azé, 1253, 1583, bienfaiteur de l’aumônerie st Julien – Guillaume de Neuville du chef de Jeanne sa femme. Il eut procès avec le seigneur de la Frezelière au sujet de garennes qu’il avait innovées – Jean de N. 1419 , 1454 – René de N. 1480 ; Perrine Du Bois, sa veuve, 1501, 1504 – … Elisabeth de Fleurville, veuve de Jean Bonvoisin, par acquisition de Michel de Beauvais 1603 – Lancelot de Quatrebarbes, mari de Renée Bonvoisin et ensuite les Quatrebarbes… »

l’armorial de l’Anjou de Denais, que je vous indiquais désormais disponible sur Gallica, quoique pas tout à fait en entier, ne donne rien d’autre que les familles alliées dans lesquelles les de Beauvais angevins se sont  manifestement éteints :

Beauvais : Voir Beraud, de Cherité, Gurye, Herbereau, de Melay, Nepveu, Ogier, Seguin, Lambalais, Paillard, de la Rainaie, Gilles, Binet.

4 réponses sur “Etude des parrainages des enfants de Claude Simon : le sieur de Fontenelle

  1. E.1677.(Carton.)-2 pièces,parchemin;10 pièces,papier.
    1583-1705.-BINET.
    -Lettre de N. Binet, de Tours,à un cousin d’Angers,au sujet de leur part à prétendre dans la succession de Jeanne Briçonnet,femme de Macé Binet,avec généalogie à l’appui;-lettre de François Morel,sieur des Landelles,à P.Binet,sieur de Montifray,portant désistement de toute opposition à la vente du Plessis-Greffier;-inventaire des successions mobilières de Victor Binet,sieur de Montifray,et d’Anne-Monique Millon,sa femme;-contrat de mariage de René Binet,marchand tanneur,et de Renée Simon;-procès-verbal d’arrestation et de dépôt en l’abbaye Saint-Séverin-lès-Château-Landon de Nicolas Binet,sieur de La Florencière,interdit par sentence du Présidial d’Angers rendue à la requête de Louise-Olympe de Beaumont d’Autichamp,veuve de Pierre Binet,sieur de Montifray.
    (Série E.Titres de famille.AD de Maine et Loire.C.Port.)

  2. E2785.(Carton.)-5 pièces,parchemin;25 pièces,papier;1 sceau.
    1561-XVIIIe siècle.-GURIE.
    -Partage entre Jeanne Gurie,femme de Pierre Chabot et Mathurine Gurie,femme de Jacques Lamy,de la succession de leur aïeule,Mathurine Fouillole;-acte de naissance de Jean,fils de Jean Gurie de La Nouzellerie et de Renée Chabot;-partage des successions de François et Antoine Gurie entre Pierre Gurie sieur de La Gazellerie,Jean Gurie,sieur de La Nouzellerie,Robert Bodin,sieur de Logerie, René de Vougesve et Etienne Bestier;-testament de Pierre Gurie,sieur de La Gazellerie,portant fondation d’un service solennel en l’église des Augustins d’Angers;-partage de sa succession et de celle de Marie de Serizay,sa femme,entre Pierre Gurie sieur du Mas, François Gurie,sieur du Tandon,,et François Leloyer;-contrat de mariage de René Gurie,sieur de L’Etang,avec Béatrice Ménard;-présentation par Gaspard de Gurie de la chapellenie de Saint-Jacques en l’église de Joué;-cession par Marthe de Gurie,veuve de François de Moncelet,et Guillaume -Célestin de Gurie,abbé de La Beauvais,à Claude-Jean de Gurie,de tous leurs droits en les successions de Claude de Gurie,sieur de La Tremblaie,et de Jacquine-Geneviève Beschand,sa femme;- note du feudiste Audouys.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire C.Port.)

  3. Bonjour,
    une faute de frappe sans doute : vous citez la terre de Fontenelle qui est à Loigné et non à Laigné (où il existe bien une autre terre de Fontenelle).
    Bien cordialement,
    Luc

    1. Bonjour Luc
      Vous avez raison, la Fontenelle est celle de Loigné, à l’article duquel le Dictionnaire de la Mayenne de l’abbé Angot cite bien Michel de Beauvais
      je vais rectifier ma faute de frappe
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *