La saga des Fagault de Louplande (72) à Belmont (La Turballe, 44) ou la petite histoire de la conserve de sardines de la Turballe au Maroc

J’ai vécu souvent à Belmont à la Turballe chez mon oncle Yves Fagault. Je dédie ces lignes à Yolande Fagault Rivalland, qui descend des Fagault et vient de prendre contact sur mon blog. Voici ce que je sais des Fagault, et cela n’est pas rien, c’est la fabuleuse histoire de la sardine à la Turballe.

Car les Pellier avaient usine au Mans et à la Turballe, et ont attiré les Fagault du Mans à la Turballe !

J’ai déjà mis sur mon blog plusieurs informations concernant Belmont :

Voici en ligne, la saga de la famille FAGAULT ainsi que je la connais et que je la dédie à leur descendante. Moi, je suis une nièce « par alliance » comme on dit, mais j’ai tellement passé de vacances à Belmont que cette villa faisait partie de moi. Je suis l’aînée d’une famille nombreuse, et ma maman, débordée, envoyait les aînés chez sa soeur, qui elle, n’avait pas d’enfants, c’est ainsi que Belmont fait partie de ma vie. D’ailleurs me voici en 1938 dans la véranda de Belmont.

 

Puis, ce fut la guerre, et les Allemands, surveillant les côtes françaises, ne manquèrent pas d’occuper cette mini-tour crénelée et d’y installer un de leurs observatoires de la côte.

 

Yolande, après-demain, je vous mets la plus ancienne photo que j’ai des FAGAULT car je suis persuadée que votre grand père y est. Je l’ai supposée environ 1895, et vous allez pouvoir en juger.

 

2 réponses sur “La saga des Fagault de Louplande (72) à Belmont (La Turballe, 44) ou la petite histoire de la conserve de sardines de la Turballe au Maroc

  1. Bonjour,
    Je découvre votre article qui me bouleverse, car mon père passait toute ses vacances à Belmont, et j’ai connu la maison du temps d’Yves et Odette Fagault; ma grand-mère est Marie Rousseau née Fagault et toute mon enfance a été bercé par l’histoire de la conserve de sardines 8
    Mon mail: <mcproust@gmail.com<
    J'espère que nous pourrons échanger bientôt !
    Marie-Cécile Rousseau

    1. Bonjour
      Vous n’avez pas idée de mon bonheur à vous lire. J’ai tout plein de documents chez moi qui concernent votre famille et je suis heureuse de pouvoir enfin les transmettre. J’ai vécu moi aussi près des vôtres, je prends contact mais j’ai depuis 10 jours un immense PB informatique.
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.