Négligences dans la tenue du registre paroissial de Ménéac 1600-1625

A Ménéac au début du 17ème siècle :

  •  il y avait plusieurs prêtres. Ils baptisent à tour de rôle, alors que dans la majorité des paroisses d’Anjou que j’ai retranscrites cette fonction était tenue pas un seul prêtre.
  • manifestement ils n’ont pas le registre lors du baptême et écrivent dans le registre ultérieurement, parfois des jours après.
  • et ils se prêtent le registre dans le plus grand désordre, de sorte que beaucoup de baptêmes sont enregistrés dans le désordre chronologique. C’est pourquoi je vous mettrai en ligne aussi mon relevé chrono.
  • comment pouvaient-ils des jours plus tard écrire dans le registre un baptême ? Auraient-ils disposés de tas de petits bouts de papier ? C’est peu probable car le papier était plus rare que de nos jours.
  • Pire, les feuillets du registre ne sont pas numérotés, de sorte que lorsqu’il manque plusieurs semaines, on peut supposer qu’il y a lacune d’un ou plusieurs feuillets, car Ménéac est une paroisse importante et peuplée et les baptêmes nombreux chaque mois.
  • Je vous livre ce jour le plus révélateur de ce que je viens de vous exprimer : un baptême est noté, lacunaire, puis plusieurs baptêmes après, je retrouve le même baptême. Alors, me direz-vous, c’est parfait, on a enfin le baptême complet. Hélas, pas le même parrain !

En conclusion, suite à ce curieux doublon j’ai des doutes sur la bonne tenue et exactitude des autres actes.

Voici ce que je mets en un seul acte :

1616.08.06 LESPET Olivier « fils Jean et Yvonne Andre parrain Guillaume Galliot marraine Ollive Ponnic [acte écrit 2 fois mais plus bas avec un parrain différent dom Jean Leborgne ] »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *