Contrat de mariage de René Du Bouchet et Anne Chenu, Soudan et La Poitevinière 1600

cet acte comporte une curiosité.
En effet, les minutes des notaires contiennent des testaments, quoique rares il est vrai à Angers. Mais ces minutes spéciales testaments commencent toujours en haut par :

    IN NOMINE DOMINI DEI

Or, ici, cette mention figure bien en haut et je vous ai mis ci-dessous la vue, mais curieusement c’est un contrat de mariage qui suit !!!

Cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E36 – Voici ma retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 30 janvier 1600 après midy, par devant nous François Prevost notaire tabellion et garde notes de la cour du roy notre sire à Angers ont esté présents personnellement establys et deument soubmis chacuns de noble et puissant messire René Du Bouschet chevalier de l’ordre du roy seigneur de la Haye de Torcé, Méral, Pingeney, des Langes, Conquessac, la Tousche etc fils de deffunts noble et puissant messire François Du Bouschet vivant aussi chevalier de l’ordre et dame Renée de Conquessac demeurant ledit sieur estably au lieu seigneurial de la Garanne paroisse de Souzan (sic) evesché de Nantes en Bretagne

    Il s’agit bien de Soudan, dont le notaire a passablement écorné le nom. Vous avez les Du Bouchet à Soudan sur la page de cette commune de Soudan. Cette page donne ce Du Bouschet veuf lors de ce mariage, ce que le notaire n’a pas précisé dans le contrat de mariage, c’est curieux.
    Et vous avez le nom écrit sur la dernière ligne de la vue ci-après.

estant à présent en ceste ville d’une part
et damoiselle Anne Chenu dame douairière de la Perochère et de la Renouardière fille de deffunt noble et puissant messire Claude Chenu vivant aussi chevalier seigneur du Bas Plessis etc et de deffunte dame Marguerite de l’Espronnière, ladite Chenu demeurant au lieu seigneurial de la Renouardière paroisse de la Poitevinière et estant aussy à présent en ceste dite ville d’aultre part
lesquels se sont respectivement promis et par ces présentes promettent mariage et iceluy solemniser en face de sainte église catholique apostolique et romaine quand l’in en sera requis par l’autre, en faveur duquel mariage qui aultrement n’eust esté consenty a esté convenu et accordé que la somme de 6 000 escuz sol que ladite Chenu fournira audit sieur du Bouschet en argent obligations et rentes gracieux, dont sera fait inventaire à part et hors ces présentes, sera et demeurera de nature de propre immeuble de ladite Chenu et en cas de reception d’argent provenant des obligations et rescousse desdits contrat demeure ledit Du Bouschet tenu et obligé mettre et conventir les sommes qu’il en recepvra en acquests d’héritages en ce pays d’Anjou pour et au nom de ladite Chenu censés et réputés son propre sans que ladite somme et acquests qui en seront faits puissent entrer en la communauté desdits futurs conjoints et à faulte de faire lesdits acquests les hoirs et ayant cause dudit Du Bouschet seront tenuz rendre les deniers qu’il aura receuz à ladite Chenu ses hoirs comme sera dit cy après, et à ce faire ledit Du Bouschet a affecté et hypothéqué tous et chacuns ses biens généralement et spécialement ladite terre et seigneurie des Lances sise en la paroisse de Vauchrétien et ès environs sans que la généralité et spécialité préjudicent l’une à l’autre et au cas qu’il y ait enfants de leur futur mariage qui les les survivent ladite Chenu leur a dès à présent et par ces présentes donné et donné par donation entre vifs pure et irrévocable ladite somme de 600 escuz et acquests qui en seront faits comme aussi ledit Du Bouschet a donné et donne par cesdites présentes auxdits futurs enfants de leur dit mariage à perpétuité en pleine propriété la tierce partie de tous et chacuns ses propres
et oultre ont lesdits Du Bouschet et Chenu et par cesdites présentes donnent à leurs dits futurs enfants aussi à perpétuiré en pleine propriété tous et chacuns leurs meubles qu’ils ont et auront lors de leur décès et les acquests qui seront par eux faits prendant et constant leur mariage nous notaire stipulant pour lesdits futurs enfants, desquelles choses données par lesdites parties elles se sont retenues et retiennent la jouissance et usufruit leur vie durant et au survivant d’eux sans que les donnations cy dessus par eux faites à leursdits futurs enfants puissent sortir effet qu’après le décès desdits futurs conjoints soit pour lesdits propres acquests ou meubles dont le survivant desdits futurs conjoints jouira sa vie durant
et en tant que besoin est lesdits futurs conjoints se sont réciproquement fait et font par ces présentes donation mutuelle à viager et par usufruit desdites choses cy dessus données soit qu’y ait enfants ou non de leurdit mariage, et après le décès de l’un et l’autre desdits futurs conjoints sans enfants de leur futur mariage seront lesdits meubles et acquests de leur communauté partagés par moitié entre leurs héritiers et reprendront les héritiers de ladite Chenu ladite somme de 6 000 escuz ou acquests qui en auront esté faits pour le tout et les héritiers dudit Du Bouschet ladite tierce partie de ses propres cy dessus donnés
et a ledit Du Bouschet constitué et assigné sur tous et chacuns ses biens douaire à sadite future espouse suivant la coustume et payera chacun desdits futurs conjoints ses debtes passives créées auparavant ce jour sans que lesdits debtes passivent tombent en leur dite communauté
dont etc stipulé respectivement etc auxquels accords promesses de mariage donations etc tenir etc garantir lesdites choses par lesdits donateurs respectivement etc combien que aux donneurs ne soyent tenus garantir leur don s’il ne leur plaist suivant les droits et coustumes, à quoy ils renoncent respectivement obligent lesdites parties respectivement renonçant etc foy jugement condemnation
fait et passé audit Angers en la maison ou est logée ladite Chenu en la cité de ceste ville présents Me Pierre Delaunay demeurant en ladite paroisse de Soudan, Loys Gar… sieur de la Grandmaison demeurant à Angrie, Adrien Gacquiez et Job Doussin praticiens demeurant audit Angers tesmoins et aussi en présence et de l’advis et consentement des parents et amis desdits futurs conjoints scavoir de noble et puissant messire Pierre Chenu chevalier seigneur du Plessis, Antoine de l’Espronnière escuyer sieur du Pruneau ledit Chenu frère aîné de ladite future espouse et ledit de l’Espronnière son oncle, messire René d’Andigné chevalier seigneur d’Angrie, Adrien de Champagné escuyer sieur du Rossignol, nobles hommes Jacques Duval sieur de la Dallye René Lefebvre conseiller et avocat du roy Angers, Amaury de l’Advocat

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

5 réponses sur “Contrat de mariage de René Du Bouchet et Anne Chenu, Soudan et La Poitevinière 1600

  1. Anne Chenu est dame douairière donc aussi veuve
    mariage de veufs, peut-être est-ce pour cela qu’il commence comme un testament ?

      Note d’Odile :

    Merci
    et bon WE à vous
    Odile

  2. -Voeux de bonheur pour ce premier Mai,à vous Madame et à tous vos lecteurs.

    E.2075.(Carton.)-11 pièces,parchemin;3 pièces,papier.
    1389-XVIII e siècle.-COQUESSAC (de)
    -Bail par Jean de Coquessac à Martin de Fontenay,meunier,d’une pièce de pré et du moulin de Verzillé sur l’Aubance;-présentation par René de Coquessac de la chapelle d l’Arceau en son manoir des Landes;-cession par Imbert Leclerc,sieur de Mauny,à Pierre de Coquessac,de la métairie de La Frémonière,près Brissac;-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire.C.Port.)

    E.2305.(Carton.)-27 pièces,papier;8 pièces,parchemin.
    1482-XVIIie siècle.-DU BOUCHET.
    -Enquête sur l’extraction de François Du Bouchet,sieur de Bois Guignot;-réponses et contredits des paroissiens de Bécon à ladite enquête;-lettres de sauvegarde pour Martin Du Bouchet,valet de chambre,garde des clefs des coffres et chef de la fourière du Roi;-partage entre François et Pierre Du Bouchet,Henri d’Espeigne et René Houssaye,de la succession de Jean Du Bouchet et de Jeanne Soyer:-contrats de mariage de Martin Du Bouchet avec Jeanne de Saint-Blançay;-de François Du Bouchet avec Jeanne Guesdon;-de François Du Bouchet,fils du précédent,avec Guillelmine de Morant;-exemption de l’arrière-ban accordée à René Du Bouchet par le duc de Montpensier;-contrat de mariage de Jacques Du Bouchet de Belligné avec Claude Roirand d’Aubigné;-procès-verbal de compulsoire des titres de la terre du Vau en Savennières,produits par Christophe Du Bouchet à l’appui de sa noblesse;-acquêt par Claude Roirand,veuve de Jacques Du Bouchet,de La Richardaye en Bécon;-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys,etc.
    (Série E.Titres de famille.AD de Maine et Loire.C.Port.)

  3. Bonjour, et bravo la qualité de votre travail de recherche et publications en ligne. Je cherche à retracer l’histoire de ma maison, vieux logis en Anjou connu vers 1580 (proche Saumur). Pourrions nous en discuter ? Merci d’avance, à bientôt.

      Réponse d’Odile :

    Bonjour monsieur
    Je suis désolée, je ne fais pas de recherches, j’offre seulement ce que j’ai trouvé aux autres, faisant ainsi plaisir à certains (qui oublient le plus souvent de me remercier d’ailleurs)
    Par contre, aux Archives Départementales rue de Frémur, ils ont un petit guide pour vous indiquer le début des recherches à entreprendre.
    Et ils vous indiqueront ensuite le reste.
    Odile
    Odile

  4. E.3881.(Carton.)-1 pièce,parchemin;6 pièces,papier.
    1541-XVIIIe siècle.-ROYRAND.
    -Aveu rendu à la baronnie de Doué par Jean Royrand,pour sa terre d’Aubigné-Briant;-présentation par le même de la chapelle Saint-Jacques desservie dans l’église paroissiale;-contrat de mariage de Jacques Du Bouchet avec Claude Royrand;-accord entre l’abbesse de Sainte-Croix de Poitiers et Jean Lefebvre,sieur du Tusseau,créanciers de Jacques Du Bouchet et de sa femme;-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
    (Série E.Titres de famille.AD de Maine et Loire.C.Port.)

    -Jean Lefebvre,sieur du Tusseau,cité dans votre billet « Les épingles de Renée de Cheverue épouse d’Antoine Lailler,St Martin Du-Bois-1633. »

  5. Bonjour Philippe,

    Pourriez vous m’indiquer le nom de cette maison ? J’ai peut être dans mes réserves quelques données susceptibles de vous intéresser ?

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *