Marguerite Joubert épouse Lepoitevin acquiert des vignes à La Meignanne : 1602

Toujours dans les Joubert, et ceux-ci me sont proches parents.

Acte des Archives du Maine-et-Loire 5E36 – Ma retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :
Le lundi 11 mars 1602 après midi en la cour du roy notre sire à Angers endroit personnellement establye Oportune Crochet femme séparée de biens d’avecq Michel Papiau son mary, autorisée par justice à la poursuite de ses droits, demeurante au Grand Vinebourg paroisse de la Meignanne soubzmectant confesse avoir ce jourd’hui vendu quité cedé délaissé et transporté et encores vend quite et transporte pertétuellement par héritage et promet garantir à honorable homme Me René Lepoitevin sieur de Haultebelle substitut de monsieur le procureur du roy Angers et à honorable femme Marguerite Joubert son espouse ad ce présent stipulant et acceptant, qui ont achapté et achaptent pour eulx leurs hoirs etc un quartier et demi de vigne ou environ en 4 planches et un gobin tant vigne que bois le tout situé au grand cloux de vigne de Gryse paroisse de La Meignanne en plusieurs endroits dudit cloux … ; et est faite la présente vendition pour le prix et somme de 20 escuz sol évalués à 50 livres tz et un septier de bled mestail évalué à 100 sols, quelle somme de 20 escuz sol lesdits acquéreurs deument establis et soubzmis soubz ladite cour demeurent tenus payer chacun d’eux seul et pour le tout en l’acquit d’honorable homme Me René Bluyneau sieur de … père et tuteur naturel de Me René Bluyneau son fils escolier estudiant en l’université de Paris, pour les arrérages de la rente que ledit vendeur doibt audit Bluyneau audit nom pour raison du lieu de la Grand Viresle ? comme cessionnaire de ladite Joubert … et pour le regard dudit septier de bled mestail ladite venderesse a confessé l’avoir eu et receu desdits acquéreurs de jourd’huy auparavant ces présentes et dont elle s’est tenue à contante et bien payée et l’en a quicté ; à laquelle vendition tenir et garantir et à payer etc dommages etc obligent etc mesmes lesdits acquéreurs eulx et chacun d’eulx seul et pour le tout renonçant et par especial au bénéfice de division etc … fait et passé audit Angers maison desdits acquéreurs en présence de Jehan Papiau mary de ladite venderesse et honorable homme Jehan Fauchery sieur de la Haye advocat Angers et Pierre Faucheux clerc demeurant audit Angers tesmoins, ladite venderesse a déclaré ne savoir signer

Une pensée sur “Marguerite Joubert épouse Lepoitevin acquiert des vignes à La Meignanne : 1602

  1. E.1702.(Carton.)-18 pièces,parchemin:16 pièces,papier.
    1572-1693.-BLUINEAU.
    Partage de la succession de René Bluineau et de Françoise de Brenezay,sa femme;-accord entre Noêl Bluineau et Arthus de Maillé-Brezé,au sujet d’une rente de blé prétendue par la seigneurie de La Bouchardière sur des maisons de Champigné -Le-Sec;-acquêt par René Bluineau,marchand à Saumur,d’une pièce de vigne en Turquant;-partage des successions de Noêl Bluineau,son fils,et de Noêl Bluineau ,son petit fils,entre René Goinson,Marthe Martineau,veuve de René Bluineau,et leurs enfants,Antoine Delaunay et Françoise Bluineau;-acquêt par René Bluineau,sieur de La Lande,avocat à Angers,d’une maison en la rue Godeline;-transaction entre René Bluineau,sieur de La Lande,et François Tabary,sieur de La Besneraye,au sujet de la succession de Claude Tabary;-bail à ferme de la métairie de La Grange près la Meignanne;-partage de la succession d’Anne Hubert,veuve de René Bluineau;-testament de Yolande Marsolle,femme de René Bluineau;-de Jérôme Bluineau,chanoine de St Pierre d’Angers;-partage de la succession de René Bluineau entre Antoine Poulain de la Tirlière et Marguerite Godin,sa femme,Jacques Volaige,sieur de Cierzay,et Madeleine Bluineau,Marc-Antoine Bardin,chanoine de St Pierre d’Angers,et autres cohéritiers.
    (Série E.Titres de famille A D de Maine et Loire C.Port.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *