Contrat de mariage de Gilles Doisseau et Mathurine Cupif, Angers, 1547

Nous avions vu ces derniers temps Pierre Doisseau père de Gilles, revenir sur le contrat de mariage de son fils. Par le plus grand des hasards, et aussi par l’énorme travail de recherches que je poursuis, j’ai trouvé le contrat de mariage, chez un autre notaire quelques jours auparavant.

  • Points particuliers sur la famille de Mathurine Cupif
  • La famille de Mathurine Cupif mérite qu’on s’y arrête un peu, car j’ai des points de divergence qui découlent des contrats que je trouve et retranscrit.

    • Mathurine Cupif, la future, est bien citée par Bernard Mayaud (page 111, branche de la Robinaie) uniquement dite épouse de Gilles DOINEAU.

    • Le contrat de mariage de Mathurine CUpif, retranscrit cy-après, donne un métier différent à son défunt père, Jehan Cupif Sr de la Robinaye, qui était dit par Bernard Mayaud receveur des décimes d’Anjou, alors que le contrat de mariage de sa fille Mathurine en 1547 le donne marchand ferron. Certes, beaucoup autrefois exerçaient plusieurs métiers ou offices, et on a parfois un peu de mal à leur attribuer à un instant T une profession caractérisante.

      Voir ma page sur les marchands ferrons

    Ici, le marchand ferron est un métier de négoce accaparant et je vois mal l’office de receveur des décimes à côté ! Aussi je lance un appel à tous ceux qui ont vu un acte relatif à ce Jehan Cupif de son vivant, qui puisse éclaircir ce mystère.
    Certes, il existerait bien une dernière explication, à savoir que certains descendants auraient revu a posteriori le métier du grand père pour le rendre plus glorieux, ceci dit ils auraient eu bien tort, car une chose est certaine, le métier de marchand ferron n’appauvrissait pas et ses descendants lui doivent leur aisance.

    • Selon Bernard Mayaud, Mathurine Cupif est soeur de Ysabeau Cupif épouse de Pierre de La Vallée (sans plus de détails). Or, cette épouse de Pierre de La Vallée ressemble fort à la Marie Cupif qui annule le bail à Saint-Sulpice-du-Houssay parue dans mon blog cette semaine

    Donc, ceci fait 3 points de divergence ou plutôt des compléments aux travaux de Bernard Mayaud.

      Jean Cupif Sr de la Robinaye fut marchand ferron
      sa fille, épouse de Pierre de la Vallée, se prénomme Marie (selon l’acte notarié du 14 mai 1598) et Ysabeau selon B. Mayaud
      sa fille Mathurine a épousé Gilles Doisseau
  • le contrat de mariage de Mathurine Cupif et Gilles Doisseau
  • L’acte qui suit est extrait des Archives départementales du Maine-et-Loire, série 5E2 – Voici la retranscription de l’acte (très abimé par l’humidité autrefois, il est partiellement effacé) : Le 29 juin 1547 comme en traictant parlant et accordant le mariage d’entre honneste personnes Gilles Doisseau marchand apothicaire filz de honneste homme Pierre Doisseau Sr de Beaussé aussi marchand apothicaire bedeau et suppot en l’université d’Angers et deffuncte Renée Blanchet lors qu’elle vivoit sa femme
    et honneste fille Mathurine Cupif fille de deffunt honneste homme Jehan Cupif lorsqu’il vivoit marchand ferron et de honneste femme Jehanne Boucquet sa veufve dame de la Robinaye tous demeurant audit Angers
    auparavant que aulcune bénédiction nuptiale ait esté faicte ont esté présents et personnellement establiz en la court du roy notre sire à Angers en droict par davant nous Jehan Lemelle notaire de ladite court chacun desdits Pierre et Gilles les Doisseaulx, Jehanne Boucquet veufve susdite et Mathurine Cupif sa fille,
    soubzmettant chacun en tant que à luy touche eulx leurs hoirs etc confessent etc et encores consentent et accordent ledit mariage d’entre lesdits Gilles Doisseau et Mathurine Cupif
    et en faveur duquel mariage qui aultrement n’eust esté et ne fut faict et accomply et aussi en avancement de droict successif lesdits Pierre Doisseau et Jehanne Boucquet veufve susdite ont baillé quicté ceddé délaissé et transporté et encores baillent quictent cèddent délaissent et transportent auxdits Gilles Doisseau et Mathurine Cupif futurs espoux respectivement ce que s’ensuit
    scavoir est ledit Pierre Doisseau audit Gilles sondit fils tous et chacune les vaisseaux et ustancilles de sa bouticque d’apothicaire soit tant d’estaing airain mestal que plom voire (verre) terre boys que aultres quelconques ensemble toutes et chacunes les espèces de marchandie de sondit estat d’apothicaire estant et ailleurs de sa maison et le tout selon et au désir de l’inventaire et apréciation d’iceulx, qui auparavant ce jour seroit faict et passé par François Abraham notaire de ladite court … (très effacé)
    et ladite Jehanne Boucquet veufve à ladite Mathurine sa fille la somme de 800 livres tz … savoir 200 livres de don de nopves et de laquelle lesdits futurs conjoints ne seront tenuz en aulcune restitution en quelque cas que puisse advenir et le surplus qui est 600 livres en ladite faveur du mariage et avancement de droit susseccif
    a esté accordé que au cas que mort des futurs espoux ou l’un d’eux, que Dieu ne veuille, auparavant communauté de biens acquise entre eulx par an et jour depuis la consommation dudit mariage selon la coustume de ce pays, en ce cas ledit Gilles Doisseau ou ses hoirs sera tenu remboursé à ladite Mathurine ses hoirs ladite somme de 600 livres tz dès ung an après ledit décès et non plus tost,
    et oultre a promys et demeure tenue ladite Boucquet veufve et mère susdite acoustrer ladite Mathurine sa fille bien et honnestement oultre ce qu’elle a de présent,
    et donner un trousseau de line honneste selon on estat,
    davantaige en faveur d’iceluy mariage lesdits Pierre et Gilles les Doisseaulx ont assigné et assignent à ladite Mathurine pour son douaire coustumer au cas qu’elle survivrait ledit Gilles Doisseau son futur mary, la somme de 20 livres de rente par hypothèque universel sur tous et chacuns leurs biens présent et advenir pour en jouir la vie durant d’icelle Mathurine à titre de douaire selon la coustume du pays o permission d’en faire assiette sur tous et chacuns leursdits biens de proche en proche, jusques à l’occurrence de ladite somme de 20 livres tz de rente toutes choses déduictes,
    et au moyen de ce lesdits Gilles Doisseau et Mathurine Cupif avec le consentement de leurs dits père et mère ont promys et promectent par ces présentes s’entreprendre par mariage et espouser en face de saincte église quant l’ung requerera l’autre …

      je me suis demandée si c’était l’église catholique apostolique et romaine, comme on le voit généralement précisé pour les catholiques !

    a esté accordé entre lesdites parties que ledite Jehanne Boucquet veufve susdite jouira de l’usufruit sa vie durant de sa part et portion d’héritages et des meubles esquels ladite Mathurine future espouse est fondée par le décès dudit feu Cupif son père …
    fait et passé en la maison de ladite Boucquet en présence de chacun demaistre Lhienard Brecheu licencié ès loix sire Jehan Doisseau (effacé) Guyet Pierre Delavallée … (effacé)


    Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire

      Mathurine Cupif, qui est donc soeur de Marie (aliàs Isabeau) épouse de Pierre de la Vallée, ne sait pas plus signer que sa soeur, et j’ose ici émettre l’idée ou hypothèse que cette absence d’éducation à ses filles n’aurait pas été le cas d’un receveur des décimes…
      On voit la présence de Pierre de la Vallée, donc beau-frère de Mathurine

    Odile Halbert - Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen d’éthique des blogueurs, disponible sur le site du Parlement européen.

    Tags: , , , ,

    28 commentaires pour “Contrat de mariage de Gilles Doisseau et Mathurine Cupif, Angers, 1547

    1. elisabethm dit :

      Acte très interessant .Merci

    2. Frédéric VOISINE dit :

      Sur le service Gallica de la BNF, on peut consulter le Tome 31 du Bulletin de la Commission historique et archéologique de la Mayenne. A la page 214, il est question des FOUCQUET et notamment de François époux de Lézine CUPIF “fille de Jean CUPIF aussi marchand et bedeau de l’université de cette ville”.

      Lien direct : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4411748.image.f214

      Note d’Odile :
      Merci, au nom de tous ceux qui s’intéressent aux Foucquet et aux Cupif.

    3. elisabethm dit :

      Merci pour l’info et le lien

    4. elisabethm dit :

      En 1562 les reformés prennent la ville d’ Angers et l’occupent pendant un mois,les forces catholiques reprennent la ville par surprise et s’en suit des jours dominés par la violence : 200 habitants d’Angers ,Villeveque et Baugé , de toute catégorie sociale sont poursuivis pour complicité. Louvet (ligueur )dans son journal se plait à citer tous les noms de tous ceux qu’il considère comme des impies , pour nous ceci est fort intéressant car on y trouve des noms connus avec quelques qualificatifs :Jean et Gilles les Doisseaux apothicaires, François Fouquet drappier, Estienne Cupif drappier,un nommé Cupif dict St Hervé, Thomas Lailler ,Christophe Lailler dict MaisonNeuve (de parenté avec les Pelaud) qui aura la tête tranchée en 1569,un nommé d’Andigné de l’isle briant, Jehan Gault dit le Reitre ( surnom très suggestif…) cordonnier et des noms surprenants ,Jacques de Chartres dit l’homme au butin et, un grand menuisier appelé Nez de Fer de la rue Baudriere etc …( 6 pages de noms) .Revue de l’ Anjou 3e année mai juin 1854 p 258

    5. sylvieg dit :

      Bonjour,
      Je cherche à connaître la signification de “honneste fille” que l’on trouve dans les généalogies. Ce terme ne s’appliquant pas forcément à des filles de seigneurs ou de la noblesse, et leurs frères n’ayant pas non plus forcément un titre quelconque… Quelqu’un pourrat-il me renseigner sur ce terme ?
      merci d’avance

        Note d’Odile : Bonjour et merci d’avoir posé la question.
        Le terme « honneste fille » se rencontre surtout dans les actes de baptême pour désigner une fille célibataire, fille d’un honnête homme. Le fils est dit « honnête garçon », c’est-à-dire un célibataire fils d’un honnête homme.
        On rencontre « honnête fille » ou « honnête garçon » pour qualifier une marraine ou un parrain dans les actes de baptêmes, car la mention du célibat est importante dans ce cas. En effet, par la suite, le droit canonique considérait que le fait d’avoir été parrain et marraine ensemble d’un même enfant créait un lieu d’affinité, qui devenait un empêchement légitime au mariage. Il fallait donc choisir avec précaution les parrains et marraines célibataires afin de leur éviter plus tard ce désagrément.
        Enfin, le qualiticatif « honnête » avait ici un peu perdu ses origines vertueuses, et était utilisé le plus généralement pour distinguer un petit notable du menu peuple des closiers, métayers etc… bien qu’on le rencontre parfois chez des artisans, petit marchands, autant que chez les officiers des seigneuries etc…
        Votre question est si intéressante que je vais développer ma réponse le WE prochain, avec tous les titres.
        Cordialement
    6. Marie dit :

      Dans” LA VIE DE MON PERE” par Rétif de le Bretonne,son fils relate ce dialogue échangé entre deux êtres illettrés et simples:Jacquot Blaise le berger,et Germain le garçon de charrue.Il n’y a pas,en ce qui concerne Edmé Rétif,de témoignage plus honorable,et d’autre part,si l’on considère la définition que ce berger et ce laboureur arrivent à donner de l’honnête citoyen,du bon père de famille et du bon maître,l’on est bien obligé de reconnaître qu’il est peu de propos d’un trait plus sublime,d’un naturel plus juste et mieux senti.
      JACQUES BLAISE
      ” Dis moi donc,Germain,qu’est-ce ça veut dire,l’Honnête Homme,qu’on dit après qu’on a nommé notre maître ?”
      GERMAIN
      ” Mais,est-ce que tu n’entends pas ce que ça signifie ?”
      JACQUES
      ” Je vois ben à peu près; mais je n’entends pas ce mot-là ben clairement.”
      GERMAIN
      ” Sais tu ben ce que ç’est que d’être bon père ?”
      JACQUES
      “Oui”
      GERMAIN
      ” Bon pour sa femme ?”
      JACQUES
      “Oui”
      GERMAIN
      ” Bon maître ?
      JACQUES
      “Oui”
      GERMAIN
      ” Bon juge?”
      JACQUES
      “Un peu”
      GERMAIN
      ” Bon envers un chacun,et ben craignant Dieu ?”
      JACQUES
      ” Oui,je sais ce que ç’est tout ça.”
      GERMAIN
      ” Hé ben donc,ç’est ça qui s’appelle être honnête homme ! ”
      (LA VIE DE FAMILLE au dix- huitième siècle) .EDMOND PILON.

    7. ROTH dit :

      Bonjour,
      Bravo pour ce travail, en particulier la retranscription du contrat de mariage de mes ancêtres Gilles Doisseau et Mathurine Cupif.
      Une remarque personnelle, sur la question de la profession de Jehan Cupif : le contrat de mariage indique “marchand-ferron” et vous doutez qu’il ait pu aussi être receveur des décimes d’Anjou. Cela me semble juste en effet, et je me permets de rapprocher ceci de l’article sur Jean Cupif dans le dictionnaire historique de Maine-et-Loire, de Célestin Port (consultable en ligne sur les site des AD): ce Jean Cupif a été receveur des décimes et subventions d’Anjou, mais ce ne peut être le père de Mathurine, mais plausiblement son neveu : en effet il est dit qu’il a été maire de 1602 à 1603 d’Angers, il ne peut donc être le père de Mathurine mariée en 1547.
      Encore merci.
      Amicalement.
      Jean-Christophe ROTH.

    8. Jean-Christophe ROTH dit :

      Bonjour,
      Modestement, je souhaiterais rebondir sur le commentaire d’Elisabeth relatif à la prise d’Angers en 1562.
      Il est à noter que Gilles Doisseau et Mathurine Cupif, dont il est question dans la remarquable traduction d’Odile Halbert, se sont réfugiés à Genève en 1556 (il fût reçu comme citoyen le 7 juin, puis bourgeois le 8 avril 1557). L’église protestante d’Angers ayant été fondée en 1555, et la répression qui s’ensuivit ayant été féroce, ils ont donc jugé bon de s’éloigner. Et la menace était réelle, puisqu’ils furent condamnés par contumace au bûcher pour hérésie le 22/8/1556.
      Le fait que Gilles Doisseau soit présent en 1562 lors de la prise d’Angers n’a rien d’anodin : cela démontre qu’il avait gardé des contacts forts avec ses coreligionnaires d’Anjou.
      Du reste, cela semble se confirmer par le fait qu’il soit justement mort en cette ville, en 1572 lors des massacres de la Saint-Barthélémy.
      Par ailleurs, il semble que leur fille unique, Charlotte née vers 1558, soit née à Angers ! Il est du reste plausible que Mathurine soit morte (en couches ?) en 1558 (année de son testament et du remariage de Gilles).
      Toujours est-il que Charlotte fera sa vie à Genève et qu’elle aura une postérité qui resta longtemps protestante…
      Encore merci pour ce travail et les commentaires avisés.

        Note d’Odile :

      Le Journal de Louvet mentionne :

      “Ledict trentième aoust audict an 1572, Robert Cynault, archer du prévost, fust noyé par des batteleurs sur le port Lignier, de tant qu’il estoit huguenot et ung céditieux.
      Comme aussy, Gilles Doisseau et ung nommé Laguette furent aussy noïés, lesquelz estoient huguenotz.”
      (Récit véritable de tout ce qui est advenu digue de mémoire tant en la ville d’Angers, pays d’Anjou et autres lieux (depuis l’an 1560 jusqu’à l’an 1634), par JEHAN LOUVET, clerc au greffe civil du siège présidial dudit Angers

      Je pense avoir encore d’autres actes à retranscrire concernant cette famille, jet je vais m’y atteler.
      Odile

    9. hardouinaye dit :

      encore merci pour l ensemble de votre travail Odile. Monsieur Roth .j ai cru comprendre que vous aviez des ancetres nommes DOYSSEAU . je recherche tous sur mes ancetres aussi nommes Doyssseau. jacques né en 1610 a Angers fils de jacques et de mathurine de la haye.. petit fils de Thomas et Guyonne Michau ..Je peut remonter comme cela a 1558.oui j ai bien entendu parler du massacre de gilles Doysseau. il aurait ete denoncer par les habitants du quartier et massacrer sur place! il s agit toujour de la meme famille….J DOYSSEAU né en 1610 qui fut marier a Mathurine Pasqueraye ont eu 19 enfants , tous avec des parrains et marraines important soit Monsieur Chabot de Rohan Pair de France Prince du Leon ect….mais aussi chef des protestants .Francoise de saint brieuc. ect…. Simeon hay fils de Francoise FOUCQUET neveu de Nicolas Foucquet . il epousera Catherine fille de j Doysseau .ce dernier creera les forges des salles avec madame de Rohan en 1641 IL s sont inhumer pour la plupart dans l eglise de saint launeuc 22.. Catherine et Simeon Hay dans l eglise de caulnes22…plusieurs des filles de j doysseau ont etes meres religieuse a angers encore vivantes en 1700 j doysseau est decede en 1674 laissant a ces enfants une fortune importante que l on appellera l empire doysseau il faut les voir comme des financiers tres puissants . qui savaient prendres des risques . toujour tres discret sans aucuns signes ostantatoirs.. et on retouve en 1701 jacque simeon(’ fils de j doysseau ) avec son frere charles qui etait ecuyer seigneur de la hardouinaye mais aussi seigneur de la touche a angers notre ancetre faire un pret de 10000livres a monsieur francois d estampe. marquis de valencays..il decedera en 1716 inhumer a st launneuc il laissera un fils naturel qu il appellera jp de la hardouinaye et dont nous descendons en ligne directe.. qui sera eduquer par madame de derval et pierre mathurin de saint pern . les doysseau avaient 4 forges en bretagne les salles. le vaublan .poulancre .et de la hardouinaye lassocier avec simeon hay et m de farcy il semblerais que nous soyons les seuls descendants de la famille de la hardouinaye

    10. hardouinaye dit :

      je remercie tous ceux qui pourront nous donner des renseignements sur une famille de la hardouinaye qui existait en 1640 a Evran cotes d armor 22 merci a tous
      n de la hardouinaye

    11. ROTH dit :

      Bonjour Mme Hardouinaye,
      J’ai effectivement des ancêtres Doisseau, d’Angers.
      Il s’agit de Charlotte née vers 1558 et morte en 1620 à Genève ; mariée à MARCET François dit le jeune en 1576 ;
      Parents Gilles et CUPIF Mathurine ; Gilles né vers 1525 et décédé en 1572 (noyé durant la Saint-Barthélémy) ; marié en 1547 (acte que Odile a eu l’extrême gentillesse de publier dans ce blog).
      Parents Pierre et Renée Blanchet.
      Père (lien de parenté non sûr) Charles, et qui était avocat à Angers en 1519.
      A noter que Nicolas Fouquet était le descendant de CUPIF Lézine, soeur de CUPIF Mathurine mariée à DOISSEAU Gilles.
      Si vous êtes intéressée pour avoir plus de détails, n’hésitez pas à me contacter.
      Amicalement.
      JC ROTH.

    12. mne de la hardouinais dit :

      bonjour monsieur ROTH.je suis ravie de vous revoir sur le site de madame Halbert. je vais vous recontacter d ici peut pour vous apporter des precisions sur le grand pere de Charlotte car il me semble effectivement qu il s agit bien de Charles Doisseau .mais je doit reprendre mes archives et comme le dit tres justement Madame Halbert il faut tout recontroller..car comme vous le savez la famille Doisseau est une grande famille tous avec les memes prenons. certains etant partis s installer en mayenne .la fille de notre ancetre catherine doisseau etait mariee avec jacques simeon hay qui n est autre que le fils de francoise fouquet cousine de nicolas et nous sommes un siecle plus tard.je remercie Madame Halbert pour son travail extraordinaire. je vous recontact dans les jours qui viennent.merci a vous de m avoir recontacter cela me fait grand plaisir. mne de la hardouinais

    13. Mme de la hardouinais dit :

      bonjour monsieur Roth. je revient vers vous pour vous apporter une précision…j avais un doute quand meme sur Charles .. il était bien avocat ainsi que son frère Jehan…il n est pas l arrière arrière grand père de charlotte mais le frère de Pierre Doysseau sieur de la Millardiere. grand père de charlotte.. je résume : jacques Doysseau et Mathurine bourdais sont les arrière arrière grands parent de charlotte, il ont eu 7 enfants… CHARLES… Thomas…Marguerite…PIERRE…Jehan…Renée… Anne……tous nés paroisse saint pierre… quand à l orthographe de doysseau ils ont toujours signer avec un y….meme chez les notaire il y a souvent des erreurs dans ces époques… quand a la naissance de charlotte ,etes vous sur quelle n a pas d autres frères et soeurs.. car entre le mariage et sa naissance il y a 11 ans d écart.. c est beaucoup pour l époque………..si vous le pouvez chercher dans les A D maine et loire.. en 1653 vue 282 registre de saint Maurille 1637 1673… pas de prénon mais le prenon du père Chritophe cupif avocat au presidial d angers dcd en1659 la vue 300 son fils aurait aussi été massacré mais pas a la meme epoque Gilles avait bien fait de partir.. j avait etudier la famille Cupif il y a quelque temps j avais trouver pas mal de choses forts interessantes je vais m y replonger .car a l époque j avait trouver une Guyonne et Florimonde Cupif….. Je vous ferait parvenir mes decouvertes.. je vous souhaite bonne reception. Amicalement Mme de la hardouinais.

    14. OH dit :

      Bonjour Madame
      Je tiens à vous remercier de votre réponse, et d’accepter d’échanger sur ce blog.
      Mon blog a bien besoin de ces discussions, car il faut des commentaires pour qu’il puisse continuer à être référencé par les moteurs de recherche.
      Donc merci à ceux qui participent ici;

      Bien cordialement
      Odile

    15. Stéphane dit :

      Bonsoir

      Une petite question pour Mme de La Hardouinais, dans votre commentaire précédent vous indiquez:

      je résume : jacques Doysseau et Mathurine bourdais (………..) il ont eu 7 enfants… CHARLES… Thomas…Marguerite…PIERRE…Jehan…Renée… Anne……tous nés paroisse saint pierre…

      Je m’intéresse plus précisément à Anne Doisseau, descendant de René Colas et de Anne Douasseau, “certains” l’indiquent fille de Jacques Doisseau et de Mathurine Bourdais. Pour ma part, je n’ai que le mariage filiatif de leur fille Anne Collas p150 1606 Angers St Pierre , je n’ai retrouvé aucune naissance issue du couple René Collas/ Anne Douasseau (Sur Angers St Maurille nous retrouvons les naissances issue du couple Jean Collas & Renée Doisseau)

      Avez vous des renseignements sur Anne Doisseau?

      Merci
      Stéphane

    16. Stéphane dit :

      Bonsoir

      Toujours pour Mme de La Hardouinais

      Après quelques recherches dans les registres de Angers et le Blog de Odile:

      1- Charles Doisseau dcd avant 1519 (voir http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=24014 )
      11-Jacques Doisseau (+ avant 1558) et Marguerite Gilbert (M1519 Blog) et non pas Marguerite Bourdais
      111-Anne Doisseau épouse de Symphorien Solimon (m avant 1562)
      1111-peut être Denis Solimon (Présent au mariage de mon ancêtre Anne Collas)
      112-Renée Doisseau épouse Riotte et de Jean Collas (m vers 1557 et 1565): Jean Collas présent au mariage de mon ancêtre Anne Collas
      113-Jean Doisseau époux de Renée Bourreau (m vers 1553)
      114-Charles Doisseau époux de Renée Mellet(m vers 1562)
      115-Thomas Doisseau époux de Guyonne Michau ou Michel (bizarre 58 ans entre les 2 mariages, 1519 et 1577, quasiment 2 générations)
      116-Jacques Doisseau époux de Marguerite Bourdais (m vers 1561), vve elle épousera Pierre Aveline vers 1566

      12-Pierre Doisseau(il ne peut pas être le fils de Jacques marié vers 1519) et Renée Blanchet (mariés vers 1522)
      121-Gilles Doisseau époux de Mathurine Cupif (m 1547)
      122-François Doisseau époux de Charlotte Delyon (m avant 1555)
      123- peut être Jean Doisseau(sa mère est appelée Renée) époux de Catherine Halary (m vers 1550)

      Je ne détiens pas la vérité mais si vous pouvez comparez vos données avec celles ci, peut être avez vous des actes?. Vous remarquerez que je n’ai pas placé Anne doisseau (elle Signe Doysso p 531 1608 Angers St Pierre) épouse Collas : car j’ignore ou la placer, cette dernière à sans doute un lien avec Anne Doisseau épouse Solimon

      Merci pour votre aide
      Stéphane

    17. Mme de la hardouinais dit :

      Bonjour Stéphane. je répond a vos 2 questions. 1- allez sur Lué en Baugeois vous y trouverez la famille colas rené et jean mariés à Anne et renée Doisseau 1590 1591 1592………les prénoms que j avais donné a monsieur Roth étaient uniquement les enfants de Jacques Doisseau et Marguerite Bourdais.les prénoms que vous donnez sont les ascendants et descendants (cousins cousines frères sœurs plusieurs renée Jehan Charles Pierre vivants à la même date)
      exemple un Jacques Doisseau marié a Catherine Bourdais (et non Marguerite) qui auront 1 fille renée et que ce même jacques doisseau va se remarier avec Renée Martineau et auront 1 fille renée donc le père se retrouve avec 2 filles appelées Renée, et ce cas de figure s’est reproduit plusieurs fois, d’où un mélange dans les prénoms surtout quand le nom de la mère n’est pas mentionné dans les actes paroissiaux.
      Amicalement . de la Hardouinaye

    18. Stéphane dit :

      Bonsoir

      Merci pour Lué, Bizarre, j’étais totalement passé à côté. Ca m’aide pas beaucoup, mais j’avance, petit à petit.

      Vous dîtes:
      exemple un Jacques Doisseau marié a Catherine Bourdais (et non Marguerite) qui auront 1 fille renée et que ce même jacques doisseau va se remarier avec Renée Martineau

      Ce Jacques Doisseau épouse Catherine Bourreau (et non pas Bourdais)
      Ce mariage a sans doute été arrangé par le couple Jean Doisseau et Renée Bourreau
      L’erreur vient sans doute que ce Jacques Doisseau est le fils de Jacques Doisseau et de Marguerite Bourdais, et petit fils de Jacques Doisseau et de Marguerite Gilbert

      Marguerite Bourdais vve de Jacques Doisseau épousera vers 1566 Pierre Aveline
      ce couple aura un fils Luc Aveline

      c’est sans doute ce Luc avocat à Angers qui apparaît comme parrain de François Froger mon ancêtre en 1621

      Pour info la famille Bourreau s’est alliée une 3ème fois à la famille Doisseau, Charles Rousseau fils de Suzanne Bourreau épousera Marguerite Doisseau, fille de ce Jacques d’ailleurs (l’époux Bourreau et Martineau).

      Marguerite Bourdais doit avoir un lien avec les Bourdais étudié par Odile (les Louis Bourdais du Bignon)

      un lien doit également exister pour les 3 Bourreau Renée Catherine et Suzanne (…les 2 nde nièce de la 1ère)

      Un Charles Doisseau à Tours en 1606, cela vous parle t il?

      Merci pour votre aide
      Stéphane

        Note d’Odile :

      Bonjour
      Cette famille Bourreau peut avoir un lien avec les Borreau, dont je descends, car dans les années les plus anciennes, le U se manifeste souvent chez ces derniers, en particulier ma propre “grand-mère” de l’époque avait souvent le U

      Concernant les Bourdais du Bignon, j’ai plus de choses si nécessaire.
      Odile

    19. OH dit :

      Rebonjour
      Voici mon ultime couple BOUREAU x BOURDAIS et je n’ai rien auparavant concernant les BOUREAU qui font les BOREAU.
      Ce Jean Boureau, marié 2 fois a eu 10 enfants de son premier lit puit 8 autres du second lit.
      Nombreuse postérité.

      Jean BOUREAU Sr du Houx (Montreuil-sur-Maine) °ca 1604 †Champteussé-sur-Baconne 2.6.1695 x1 Champteussé-sur-Baconne 26 février 1629 Françoise LATAY °Champteussé-sur-Baconne Fille de Michel et de Marie Crousillon x2 ca 1645 Marguerite BOURDAIS °Champteussé-sur-Baconne 14 juil-let 1626 †idem 1er février 1707

      Odile

    20. Marie dit :

      E1781.(Carton.)-2 pièces,parchemin;6 pièces,papier.dont 1 cahier de 77 feuillets.
      1567-1755.-BOUREAU.
      -Procuration par Louis Poupin,prieur de Chaumont,et Louis de Montalais,pour rendre les fois et hommages dus par Claude Boureau,dame de La Rochebouet et de Briansonneau,à la baronnie de Briançon;-extraits des registres de baptêmes et de sépultures des paroisses de Montjean et du Puy-Notre-Dame;-testament de Luce d’Aubigné,veuve de Macé Boureau,notaire,portant donation d’une rente sur la closerie des Colinières à la fabrique de Baugé;-livre de recette des rentes dues à Jacques Boureau de Grandpré;-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
      (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire.C.Port.).

    21. Mme de La Hardouinaye dit :

      Bonjour Stephane. je vous donne ici mes ancetres a savoir….Jacques Doisseau - Marguerite Bourdais…. Thomas Doisseau -Guyonne Michau…. .Jacques Doisseau ne en 1580 dcd en 1610- epoux de Mathurine de la Haye…Jacque Doisseau ne en 1609 dcd en 1674 à Merdrignac. epoux de Marguerite Pasqueraye. Jacques Simeon Doisseau ne en 1647 a saint Gilles Vieux Marche dcd en 1716 a Merdrignac ….Jacques Pierre Doisseau de la hardouinais ne entre 1705 et 1711 fils naturel de Jacques Simeon Doisseau. proprietaire de la terre de Merdrignac et des forges de la Hardouinais heritee de son pere avec sa soeur marthe.. il reconnaitra son fils Jacques Pierre et lui donnera le non de sa terre. il sera le notaire et procureur seigneuriale de son cousin Monsieur de Saint Pern… il sera elever et eduquer par Marie Francoise de Derval mère de monsieur de Saint Pern qui elle meme est la petite fille de Catherine Doisseau et Simeon Hay et arriere petite fille de Jacques Doisseau et Mathurine Pasqueraye …cela est tres compliquer. apres Jacques Pierre , son fils Jean Baptiste de laHhardouinais notaire et procureur aussi de son cousin …… on ne sait pas ou est ne Jacques Pierre ni qui est la mere on nous a donner un nom Elisabeth legendre nous esperons le trouver un jour avant de quitter ce monde . cela fait quand meme 40 ans que nous cherchons …a ce demander si des document les concernants non pas disparus volontairement…. si quelqu un a des renseignents bienvenu … pour vous repondre aussi sur les prenons j ai trouvé 7 Jacques 5 Catherine 6 Charles 8 Pierre 6 Anne ect ect. et ce n est pas fini….tous a la meme epoque ..merci n de la hardouinais

    22. Stéphane dit :

      Bonjour

      Pour faire suite à la question de Odile concernant ces propres ancêtres Boureau Alias Boreau, j’ai regardé ce que j’avais dans mon arbre, je descends d’une Catherine Boureau (Epouse de Julien Allaire Praticien au Présidial de Angers). Dans ces proches, nous retrouvons des Jacques Boureau, Odile, dans votre fichier Boreau vous avez la signature d’un Jacques Boureau. Après comparaison, les signatures ne correspondent pas. La branche des Jacques Boureau, dont je parle, était apothicaire. Mais il existe, une autre branche (avec un tronc commun avec les précédents), un Julien Boureau époux de Marie Baillif, Notaire, ce couple a eu des enfants vers la fin du 16ème (pouvant correspondre à la naissance de votre Jean Boreau)
      Bizarre, la famille Boureau s’est alliée avec vos Boreau, via les Rousseau :
      http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=20126
      Cet Etienne Rousseau est le petit-fils d’Etienne Rousseau et de Suzanne Boureau, Hasard ou pas ?
      Pour info, il semble que Suzanne épouse Rousseau, Julien époux Baillif et Jacques époux Mauxion, sont frères et sœurs
      Concernant les Doisseau et Mme de la Hardouinaye
      Vous parlez d’une reconnaissance, il serait intéressant de savoir combien de temps après la naissance, l’enfant a été reconnu. Si on est proche de la naissance, on peut penser que le mariage n’est pas possible car une grande différence sociale entre les 2 amants, mais que la jeune fille habite à proximité de la famille en question. Les proches parents de l’homme préfèrent régulariser la situation que de subir la foudre d’une famille plus pauvre mais bien installé dans le paysage local (Métayer de père en fils sur le même village), surtout que la famille Doisseau vient d’arriver sur Merdrignac. L’âge du père à la naissance doit pouvoir aider 50ans, il est donc installer, voir dans tous les villages où la famille avait des terres. Les témoins de la reconnaissance, peuvent être important, voir ou ceux-ci résident.

      Concernant mes Doisseau :
      Concernant le Charles Doisseau de Tours (voir 3ème §)
      http://www.bvh.univ-tours.fr/Minutes/resrecherche.asp?motclef=&notaire1=&ville1=&offset=5663
      ce dernier réside à Tours St Saturnin en 1621
      Actuellement, j’ai un problème avec les registres de cette paroisse, ils sont flou, je vais essayer un autre navigateur
      J’ai 4 Anne Doisseau :
      Anne B en 1531 à St Pierre (fille de Pierre) – rien la concernant
      Anne B vers 1528 épouse de Symphorien Solimon, par hypothèse, fille de Jacques et Marguerite Gilbert, elle apparaît régulièrement dans leurs descendants
      Denis Solimon, présent au mariage de mon ançêtre en 1606, « ma » Anne Doisseau doit également descendre du Couple Doisseau Gilbert. Le couple Doisseau / Gilbert, ont eu au moins 3 fils, Jean, Jacques et Charles, donc 3 possibilités d’avoir une Anne. Effectivement, le couple Jean Doisseau et Renée Bourreau, ont eu une fille Anne Doisseau épouse de Thomas Doisneau. Il me reste donc 2 possibilité Jacques et Charles Doisseau pour ma Anne. Le fait que Luc Aveline se déplace de Angers à Lué en 1621, m’indiquerai plutôt, que ma Anne Doisseau descendrait du Couple Jacques Doisseau et Marguerite Bourdais.
      Avez-vous d’autres filiations pour ces mêmes individus ?
      Merci

      Pour Odile, avez vous l’acte de juillet 1561 devant Marc Toublanc, dont vous parlez dans votre fichier Bourdais concernant Renée Bourdais fille de Louis Bourdais et Renée Cerisay?
      Merci

      Bon WE
      Stéphane

        Note d’Odile :

      Bonjour Stéphane
      Merci pour toutes ces précisions
      je vais tenter de regarder chaque point
      j’ai commencé par votre lien vers Tours, il fonctionne, j’atteris dans une page de la bibliothèque virtuelle, mais je n’y trouve aucun Doisseau, aussi je n’ai pas compris quel acte vous voulez télécharger.
      Odile

    23. OH dit :

      Concernant l’acte de juillet 1561 devant Marc Toublanc, voici de que je disais, ce qui signifie que je n’ai pas encore vu cet acte et que je ne l’ai pas, puisque j’ai noté “à voir”

      3-Renée BOURDAIS †que l’on croît décédée en 1563 Elle a eu pour curateur son oncle Guyet. x (contrat de mariage devant Toublanc notaire royal à Angers le 5 juillet 1561 - acte à voir) Pierre CHOTARD fils aîné de René Chotard sieur de la Hardière et Perrine Le Masle. Pierre Chotard se remarie

      Odile

    24. Mme de La Hardouinaye dit :

      Bonjour Madame Bonjour Stephane…Je vous remercie de tout vos renseignements…difficile .mais a plusieurs nous allons arriver à des résultats …en ce qui concerne un charles doisseau :moi j ai charles licencie es loi avocat en 1490 ne vers 1455 epoux d Iisabeau ……enfants ne a Saint Pierre :Ilaire 26 10 1489 jacques33 3.3.1490 epoux de Marguerite Gilbert.en 1519….Jehan 1490 ou 91 avocat ….pierre vers 1491epoux de Renee Blanchet sieur et dame de la milllardière …jacquette vers 1490 epouse fallet et leconte de toute facon tres difficille de remonter avant… Je reviens vers vous pour d autres Doisseau….amicalement N DE LA HARDOUINAIS

    25. Mme de La Hardouinaye dit :

      Bonjour Stephane . j ai fait une petite erreur de date a savoir:jacques simeon doisseau est ne en 1658 le 23 décembre a Saint Mayeux et baptise en 1662 son parrain.est Siméon Hay fils de Francoise Fouquet cousine de Nicolas Fouquet. et son beau frere…… marié a Catherine . c est son frère qui est ne en 1647 il etait le frère jumeau de charles qui sera l epoux de louise poulain ecuyer et seigneur de la touche….ce jacques est decede sans doute a la naissance … je vous fait un autre courrier qui va suivre…amicalement .N de la Hardouinais

    26. Mme de La Hardouinaye dit :

      Re Bonjour vous savez peut etre qu il existait une autre famille Doisseau dans le morbihan mais arriver plus tot en bretagne Pierre est un des premier, toujour les memes prénons il etait au eau et foret nommer par madame de Rohan et quelques annee plus tard arriva Jacque Doisseau aussi avec Madame de Rohan et en ce qui concerne notre Jacques c est le sieur Bodin d angers marie avec une doisseau qui fit le contrat….la semaine passee nous sommes aller aux archives de vannes pour tomber sur un Charles Doisseau avocat….je pense qu il sagit toujour de la meme famille car cela fait beaucoup de coincidences …..pour revenir a Jacques et Marguerite Pasqueraye certain enfants sont nees et baptises en Bretagne alors que d autre le sont a Angers. et notamment un Henry né à Angers en 1648 parrain monsieur de Henry Rohan… Pour Madame Halbert je pense que notre Jeanne serai la fille de Charles Doisseau et d Isabeau… car ses enfants sont nés de 1489. à 1495…. amicalement de la Hardouinais

    27. Stéphane dit :

      Bonjour

      Concernant Bodin x Doisseau
      Il doit s’agir de Pierre Bodin x Renée Doisseau fille de Jacques Doisseau et de Renée Martineau (Mariage à Angers St Maurille le 26/06/1618)
      Concernant Henry Doisseau
      Je ne sais pas si il est né en 1648, mais il est baptisé à Angers St Maurille le 21/04/1650, il est bien entouré de la famille de Rohan

      Selon: http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=27934
      Si Gilles Doisseau n’a pas refait sa vie suite au dc de Mathurine Cupif, il n’a pas de postérité mâle, pas de Anne dans cette Branche (Catherine Charlotte Renée), en 1571 tous ces enfants sont forcément mineurs: mariage en 1647 acte en 1571 soit 24ans
      Pour son frère François Doisseau, il doit avoir eut une fille Claude Doisseau qui vit sur Angers épouse de Hilaire Chesnays et un fils Philbert Doisseau

      Bonne Journée
      Stéphane

        Note d’Odile :

      Gilles Doisseau fait partie des victimes des guerres de religion (selon les mémoires de Louvet) et je pensais en avoir déjà fait mention, si ce n’est le cas rappellez le moi et je vous mets la page du cahier de Louvet.
      Odile

    28. Mme de La Hardouinaye dit :

      Bonjour Madame Halbert Bonjour Stéphane. Je vous donne ici le nom des enfant de gilles doisseau Jeanne née en 1548 vue 180 .gilles 1549 vue 193 auguste 1550 vue 216 . Catherine 1551 vue 226 charlotte 1554 vue 256 le tout ad 49 Angers St-Pierre.
      je sait avec certitude que gilles et son fils Auguste ont été fait citoyen d’honneur de Genève … ils sont partis avec la sœur de gilles prénommée Anne qui est née le 29 mars 1531 et dcd le 30 janvier 1577 à Genève .
      Amicalement. N de la Hardouinaye..

    Laisser un commentaire